La mémoire de Robert Middlemiss honorée au parc des Cèdres

Le nouveau pavillon du parc des Cèdres prendra le nom de pavillon Robert-Middlemiss en l’honneur de celui qui a représenté la circonscription de Pontiac à l’Assemblée nationale du Québec de 1981 à 2003.

Les élus doivent confirmer cette désignation toponymique lors du conseil municipal de mardi. 

Plusieurs membres de la famille de l’ancien député se sont rassemblés, lundi midi, devant le pavillon, afin d’assister au dévoilement du nom qui identifiera dorénavant cet endroit emblématique du secteur Aylmer. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, plusieurs conseillers municipaux, l’actuel député de Pontiac, André Fortin, et plusieurs amis de la famille étaient aussi présents pour l’événement. 

«C’est très spécial, a lancé la fille de M. Middlemiss, Diane Middlemiss. Ça fait sept ans que j’ai fait la demande au comité de toponymie pour faire honorer la mémoire de mon père. Heureusement, j’ai eu beaucoup d’aide d’amis de mon père dans ce dossier. La seule chose qui est triste aujourd’hui c’est que ma mère est décédée. Elle aurait vraiment voulu être vivante pour vivre ce moment-là.»

Robert Middlemiss est décédé en 2010, après une longue carrière politique, tant au niveau municipal que provincial. Il a été conseiller municipal de l’ex-Ville d’Aylmer de 1970 à 1979. Il s’est ensuite fait élire comme candidat libéral dans Pontiac pour la première fois en 1981. Il sera réélu facilement lors des quatre élections suivantes. Il a occupé les fonctions de ministre délégué à l’Agriculture et des Transports. Il occupera brièvement le poste de ministre de la Sécurité publique, en 1994, avant de devoir retourner siéger dans l’opposition jusqu’à la fin de sa carrière en 2003.