Gatineau vient de refaire ses projections de coûts pour la démolition et la reconstruction de Place des Pionniers et sa nouvelle bibliothèque Lucy-Faris, à Aylmer.
Gatineau vient de refaire ses projections de coûts pour la démolition et la reconstruction de Place des Pionniers et sa nouvelle bibliothèque Lucy-Faris, à Aylmer.

La facture de la future Place des Pionniers grimpe à 49,5 millions $

Gatineau vient de refaire ses projections de coûts pour la démolition et la reconstruction de Place des Pionniers et sa nouvelle bibliothèque Lucy-Faris, à Aylmer. Sans grande surprise, les coûts estimés en 2018 ne tiennent plus. L’augmentation des coûts de construction fait passer le projet de 44 millions $ à 49,5 millions $.

Cette révision ne tient pas compte des impacts de la COVID-19, impossible à estimer pour l’instant. «Rien ne nous met à l’abri de l’évolution du marché, a rappelé le maire Maxime Pedneaud-Jobin. Avec ce qu’on vit et la crise économique, on a du mal à voir. Ce qui ne change pas c’est la pertinence du projet.»

Les élus municipaux ont adopté à la majorité, mardi, l’indexation du budget du projet. Seuls les conseillers Jean Lessard, Jocelyn Blondin et Louise Boudrias se sont opposés. La somme manquante de 5,5 millions $ sera ajoutée à la dette. Un montant de 28,5 millions $ a déjà été emprunté pour financer le projet. Le remboursement se fera à raison de 350 000 $ par année, dès 2023, à partir des sommes prévus au plan d’investissement. Le maire refuse d’y voir un dépassement de coûts. «C’est une indexation, insiste-t-il. Ce n’est pas un dépassement de coûts imprévisible. Ce n’est pas de l’incompétence. C’est une indexation des coûts prévus.» 

La plupart des élus ont accepté cette analyse de la situation, mais plusieurs n’ont pas caché leur inquiétude par rapport à l’augmentation du budget qui est bien réelle. «Je suis très préoccupé par cette augmentation, a lancé le conseiller Daniel Champagne. Il n’y a pas une seule brique de posée encore.» Mme Boudrias a affirmé ne pas comprendre pourquoi la Ville de Gatineau n’arrive pas à bien estimer l’inflation des coûts de construction de ses projets. «Je me demande quel sera le coût quand on sera rendu en 2022», a-t-elle lancé.

Le conseiller Blondin a pour sa part surpris plusieurs de ses collègues en proposant carrément d’abandonner le projet de Place des Pionniers pour plutôt relocaliser de manière permanente la bibliothèque Lucy-Faris dans l’ancien Cinéma d’Aylmer. «On pourrait aussi faire un beau parc à la Place des Pionniers», a-t-il avancé. Sa proposition rejetée du revers de la main par ses collègues a finalement eu une durée de vie aussi longue que le temps qu’il a pris pour la formuler. 


« Ce n’est pas un dépassement de coûts imprévisible. Ce n’est pas de l’incompétence. C’est une indexation des coûts prévus. »
Maxime Pedneaud-Jobin

Construction en 2022

La démolition de Place des Pionniers doit débuter en août 2021 et se terminer en janvier 2022. À elle seule, cette opération coûtera plus de 6,5 millions $. Le concours d’architecture doit mener à la présentation du projet final en avril 2021. Une somme de 2,9 millions est réservée pour laisser les architectes s’exprimer et proposer un bâtiment signature qui sera «la tête de pont» du Vieux-Aylmer. 

La construction de l’immeuble s’amorcera à l’été 2022 et s’étendra sur deux ans. Lorsque Lucy-Faris ouvrira ses portes, ça fera exactement dix ans que ce projet fait l’objet de discussions à la table du conseil municipal. Les débats successifs sur la localisation de la future bibliothèque et ensuite sur la pertinence de démolir ou non Place des Pionniers ont pris du temps, admet le maire Pedneaud-Jobin. «Mais si on a pris du temps pour se brancher c’est pour les bonnes raisons, a-t-il indiqué. Il faut écouter la communauté. Prendre du temps pour parler aux citoyens ce n’est jamais une erreur. À partir du moment où on a tranché que la rénovation n’était pas une option, c’est allé relativement vite. Si on doit ajouter à ça la réflexion, ça aura pris plus de dix ans.»

Déménagement

Comme Le Droit l’affirmait au début du mois de juin, c’est dans les anciens locaux du défunt Cinéma d’Aylmer que la bibliothèque Lucy-Faris déménagera ses pénates le temps des travaux. Gatineau s’est entendu sur un bail de location avec le Groupe Heafey de près de quatre ans d’une valeur de 1,7 million $. Le bail entrera en vigueur le 1er mars 2021 et prendra fin en décembre 2024. Gatineau a négocié une année d’option afin de faire face à des retards éventuels dans la construction du nouvel immeuble. La moitié de la collection de la bibliothèque y sera transférée, ainsi qu’une soixantaine d’employés. 

Le directeur du centre de service d’Aylmer, Marc Phaneuf, a toutefois précisé que Gatineau est à la recherche d’autres locaux pour relocaliser son service de l’informatique dont les bureaux sont aussi dans Place des Pionniers. «Ce que la pandémie nous a appris c’est que plusieurs employés de ce secteur sont extrêmement fonctionnels en télétravail, a-t-il ajouté. Nos besoins en locaux pourraient être moins grands que ce qui était planifié auparavant. C’est encore en analyse.»