La décision de Québec serait imminente

À dix jours du lancement des Grands feux du Casino du Lac-Leamy, le sort des deux saules matures situés sur le terrain derrière le Musée canadien de l'histoire demeure encore incertain. La décision de Québec, conditionnelle à ce que la Commission de la capitale nationale (CCN) aille de l'avant elle aussi, devrait tomber dans les jours à venir, a-t-on appris.
Selon la députée de Hull, Maryse Gaudreault, les derniers documents nécessaires à la demande d'autorisation d'abattage de l'arbre, provenant de la Ville de Gatineau, ont été acheminés hier au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).
Une information que le ministère a confirmée hier en fin de journée, le porte-parole régional Daniel Dubuc soutient que l'analyse de la demande est en cours et est à un stade avancé. La majorité des documents ont été envoyés le 15 juillet dernier, a-t-il indiqué.
Contacté par LeDroit, le promoteur de l'événement, Claude Hamelin, a indiqué ne pas vouloir s'ingérer dans le dossier, déclarant que c'est un projet géré par le musée.
Même son de cloche pour la porte-parole des Grands feux, Erika Lalonde, qui affirme que l'organisation ne se prononcera plus sur le sujet, se contenant de dire que les préparatifs en vue du coup d'envoi de l'événement pyrotechnique vont bon train.
«La CCN attend la confirmation du Musée qu'il a obtenu l'approbation du ministère pour la coupe des deux arbres», a de son côté indiqué la porte-parole de la CCN, Jasmine Leduc.
M. Hamelin souhaitait au départ l'abattage de quatre arbres sur les berges de la rivière des Outaouais afin d'optimiser la vue des milliers de spectateurs. Il s'était par la suite ravisé en proposant un compromis, épargnant deux érables initialement identifiés.
La Commission de la capitale nationale (CCN) a donné son aval à la coupe du premier arbre le 26 juin dernier, à condition que le gouvernement du Québec en fasse autant pour le second, situé sur un terrain dont il est propriétaire.
L'entente prévoit aussi que le promoteur prendra en charge un plan de compensation qui devra entre autres inclure la plantation d'arbustes, de graminées et de vignes dans la bande riveraine.
Les 19e Grands feux du Casino du Lac-Leamy auront lieu du 2 au 16 août et mettront en vedette les artificiers de Hong Kong, du Canada, du Portugal et de la Suisse, en plus de la soirée de la grande finale.
Dleblanc@ledroit.com