La Coopérative de solidarité de la Ferme Moore avait vu le jour en 2015. Trois ans plus tard, elle est contrainte de disparaître.

La Coopérative de solidarité de la Ferme Moore met la clé dans la porte

Après maints rebondissements dans les derniers mois en raison entre autres d'une situation financière précaire, c'est la fin pour la Coopérative de solidarité de la Ferme Moore, qui cesse ses activités jeudi après plus de trois ans d'existence.

«Le nouveau conseil d’administration, élu le 29 mai 2018, doit conclure avec autant de courage que de regrets que la cessation des activités de la coopérative est la seule solution envisageable et responsable», affirme l'organisation dans un communiqué publié jeudi après-midi et signé par le président de la coopérative, Pablo Berlanga. 

L'organisation ajoute qu'elle collabore actuellement avec un syndic autorisé afin de mettre un terme à ses opérations.

Pour le conseiller municipal du district  du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, c'est la déception même s'il ne baisse pas complètement les bras.

«C’est triste. Les gens en place ont tout fait pour sauver la Ferme Moore. Il y a eu des bons bénévoles qui ont travaillé là. On reste quand même positif pour l'avenir de la ferme, mais cette nouvelle est triste. Il y a eu un contexte difficile avec les pluies diluviennes. Ils ont perdu une année de récolte au complet. Ça n’a vraiment pas aidé. [...] On a aidé autant qu’on a pu, mais on ne peut pas la financer à 100 %. Le nouveau CA en place en est venu au constat que financièrement ce n’était plus possible d’opérer», a-t-il indiqué.

L'élu ajoute «qu'on ne peut laisser tomber ça comme ça» et que davantage de partenaires devront s'impliquer dans un tel projet. Il se dit confiant, par exemple, que les jardins communautaires en bordure de la ferme pourront continuer à être exploités. 

Dans une déclaration écrite, la Commission de la capitale nationale (CCN), propriétaire du terrain, a indiqué qu'elle apprenait avec tristesse le fait que la Coopérative mettait un point final à ses activités. 

«La CCN continue de croire en la vocation touristique, patrimoniale et agricole urbaine du Domaine de la ferme Moore, et travaillera en ce sens avec la Ville de Gatineau sur les activités futures du site tout en continuant de préserver l’accès public aux jardins communautaires du site», a-t-elle indiqué.

La Coopérative avait entre autres comme mission de faire la mise en valeur de l'écologie, de l'agriculture urbaine et du patrimoine.