Louise Boudrias

La conseillère Boudrias boycotte les huis clos

La conseillère Louise Boudrias est passée de la parole aux actes, mardi, en boycottant la présentation à huis clos de deux dossiers qui méritaient, selon elle, un débat en public.

Elle a été accompagnée dans sa démarche par le conseiller Jocelyn Blondin. Tous les autres conseillers sont demeurés à leur siège.

Le président du conseil, Daniel Champagne, a précisé avoir tenu un vote, plus tôt dans la journée, sur la pertinence de ces huis clos.

« Une forte majorité des collègues sont tout à fait à l’aise avec notre façon de travailler actuellement », a-t-il indiqué. Il a justifié la nécessité de ces huis clos en raison d’éléments relatifs aux ressources humaines et à de l’évaluation stratégique.

« Il faut faire une différence entre la nudité politique et la transparence », a-t-il ajouté en reprenant une formule plusieurs fois utilisée par le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Mme Boudrias interpellera sous peu la Vérificatrice générale et le ministère des Affaires municipales sur ce qu’elle juge être une « culture du huis clos » qui s’est installée à Gatineau.