La Ville de Gatineau lorgne les espaces du Cinéma d’Aylmer depuis près d’un an pour y déménager la bibliothèque Lucy-Faris et les différents services municipaux le temps de la démolition et de la reconstruction de Place des Pionniers, a appris <em>Le Droit</em>.
La Ville de Gatineau lorgne les espaces du Cinéma d’Aylmer depuis près d’un an pour y déménager la bibliothèque Lucy-Faris et les différents services municipaux le temps de la démolition et de la reconstruction de Place des Pionniers, a appris <em>Le Droit</em>.

La bibliothèque Lucy-Faris temporairement dans l’ancien Cinéma d’Aylmer?

La Ville de Gatineau lorgne les espaces du Cinéma d’Aylmer depuis près d’un an pour y déménager la bibliothèque Lucy-Faris et les différents services municipaux le temps de la démolition et de la reconstruction de Place des Pionniers, a appris Le Droit.

Les discussions entre la Ville et le propriétaire des Galeries Aylmer, le Groupe Heaffey, ont débuté vers la fin de l’été dernier. La décision de fermer le cinéma était déjà prise à l’époque, assure le directeur général du centre commercial, Guy Leblanc, mais le dossier devait demeurer confidentiel tant que l’annonce n’était pas officielle.

Le plan a peut-être pris un peu de retard en raison de la pause imposée par la pandémie de COVID-19, mais selon nos informations, la Ville de Gatineau souhaite vider Place des Pionniers à temps pour le début de l’année 2021.

La propriétaire du Cinema d'Aylmer, Fanny Robert

La conseillère municipale du quartier, Audrey Bureau, précise que dans les derniers mois, Gatineau a étudié toutes les options de locaux commerciaux dans le secteur, dont celle rendue possible par la fermeture du cinéma. «L’important c’est de pouvoir déménager la bibliothèque à une distance de marche de Place des Pionniers», dit-elle.

De son côté, le service des communications de la Ville de Gatineau ne confirme pas l’existence de ces pourparlers avec la direction du centre commercial, mais précise être «en négociation avec différents partenaires d’édifices commerciaux dans le secteur Aylmer afin d’identifier un emplacement temporaire». Un projet de bail, dit-on, sera soumis sous peu au comité exécutif.

M. Leblanc souhaite être en mesure de répondre à l’appel d’intérêt de la Ville de Gatineau d’ici la fin du mois de juillet. «On travaille présentement avec un architecte pour évaluer ce qu’il y aurait à faire et les coûts associés au réaménagement de l’espace, dit-il. Avec les salles 1,2 et 3, on aurait la superficie suffisante. Il faut toutefois bien évaluer les choses. Il faudrait refaire le plancher afin de le ramener au niveau. Ce sont des salles de cinéma. Il y a un dénivelé de cinq pieds. Ce ne sont pas de petits travaux.»

La présence d’une bibliothèque et de services municipaux dans les Galeries Aylmer, ne serait-ce que pour quelques mois, voir plus d’un an serait une bonne nouvelle pour les commerçants. «Pour nous c’est intéressant parce que ça attirerait de l’achalandage dans le centre commercial, note M. Leblanc. On est conscient que ce serait sur une base temporaire. Il faut évaluer les coûts.»

En juin 2019, la Ville de Gatineau a évalué à 4,2 millions $ le coût de la relocalisation de la bibliothèque Lucy-Faris et des services municipaux offerts à la Place des Pionniers. Gatineau prévoyait déménager 50 % de sa collection dans des locaux temporaires et distribuer l’autre moitié de la collection de Lucy-Faris dans les autres bibliothèques municipales. Une centaine de personnes pourraient être appelées à changer de lieu de travail. Le coût total estimé pour la démolition et la reconstruction de Place des Pionniers est évalué à 44 millions $.