Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La nouvelle bibliothèque Donalda-Charron
La nouvelle bibliothèque Donalda-Charron

La bibliothèque Donalda-Charron ouvre ses portes

Julien Coderre
Julien Coderre
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Zone rouge oblige, c’est en mode virtuel que s’est tenue l’inauguration de la bibliothèque Donalda-Charron, lundi matin.

Située dans le secteur du Plateau, cette nouvelle bibliothèque se veut la onzième à être érigée sur le territoire de la Ville de Gatineau.

« Outre l’agrandissement de la bibliothèque Aurélien-Doucet, c’est le premier investissement d’importance dans le réseau de bibliothèques depuis 30 ans», souligne le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Construite au coût d’environ 13 millions $, l’établissement ne pourra toutefois pas offrir l’ensemble de ses services aux citoyens pour encore quelques semaines, voire quelques mois, en raison de la pandémie de COVID-19. L’accès à l’ensemble des lieux sera en effet interdit, tant et aussi longtemps que la région ne reviendra pas en zone orange. Ainsi, pour le moment, seul le comptoir de prêt accueillera les premiers usagers de la bibliothèque Donalda-Charron.

« Les gens peuvent quand même emprunter des documents et en réserver à distance», assure le maire Pedneaud-Jobin.

Les conseillères Isabelle N. Miron et Maude Marquis-Bissonnette, accompagnées du maire Maxime Pedneaud-Jobin

Un service de livraison à domicile sera d’ailleurs offert sur demande pour les personnes âgées de 70 ans et plus.

Outre des livres, les citoyens pourront également emprunter des jeux vidéo, des jeux de société, des journaux et des revues, notamment.

«Ce qu’on fait aujourd’hui, ce n’est pas seulement inaugurer une bibliothèque, mentionne M. Pedneaud-Jobin. Aujourd’hui, on donne à des milliers de Gatinoises et de Gatinois un outil de plus pour améliorer leur vie, pour améliorer le monde d’aujourd’hui ainsi que celui de leurs enfants. C’est un choix politique dont on va être fier pendant longtemps.»

Selon la conseillère du secteur Maude Marquis-Bissonnette, cette nouvelle bibliothèque est devenue « le phare du développement dans le secteur du Plateau».

« Le Plateau est le quartier qui a connu la plus forte croissance à Gatineau dans la dernière décennie et le conseil était bien conscient des besoins en matière d’infrastructures culturelles dans le secteur, dit-elle. Au-delà de la culture et l’éducation, la bibliothèque a permis de développer des commerces de proximité et de donner au Plateau un certain cœur villageois.»

En terminant, notons qu’un Gatinois sur trois est membre d’une bibliothèque et que 97 000 citoyens empruntent environ 1,7 million de documents en moyenne, chaque année.