C'était salle comble, mercredi soir, lors de la séance d'information pour les sinistrés organisée par le Ville de Gatineau et le ministère de la Sécurité publique.

Jusqu'à 159 208 $ pour les dommages

Les sinistrés de Gatineau auront droit à une aide financière gouvernementale afin de réintégrer leur domicile et de « retourner à leur vie normale » après les inondations, a déclaré mercredi le directeur du rétablissement au ministère de la Sécurité publique, Denis Landry.
Le gouvernement du Québec a tenu une séance d'information à l'auditorium de la polyvalente Nicolas-Gatineau, mercredi soir, pour informer les citoyens des sommes auxquelles ils auront droit pour se remettre des inondations, dans le cadre du Programme général d'aide financière lors de sinistres réels ou imminents.
La salle était comble. Les sinistrés en ont assez. Et ils veulent des réponses.
« Faire une réclamation, c'est compliqué. On sait que c'est compliqué, a mentionné M. Landry. C'est pour ça qu'on vient vous voir de bonne heure. On se doute que vous préférez nous voir tout de suite, pas en juin ! »
« C'est une aide humanitaire de dernier recours », a-t-il répété, tout au long de la soirée.
Remboursement des biens
Réfrigérateur, aspirateur, ordinateur, laveuse/sécheuse, les citoyens touchés par les inondations printanières obtiendront un montant qui leur permettra de remplacer ou réparer certains de leurs meubles et électroménagers.
Le gouvernement alloue une somme maximale pour chacun des éléments endommagés. Il faut toutefois déduire une franchise de 100 $ de la somme totale.
Les aliments considérés « essentiels », notamment la nourriture contenue dans le réfrigérateur et le congélateur, peuvent aussi être remboursés, pour un maximum de 500 $.
« Vous prenez une feuille blanche, et vous faites une liste, a expliqué M. Landry. Des produits laitiers ? J'en avais pour 12 $. Du pain ? 16 $, a-t-il illustré. »
Maison et Évacuation
Le gouvernement prévoit également couvrir les frais des dommages causés à la résidence, totalisant un maximum de 159 208 $. Et lorsqu'une maison est considérée « perte totale », la totalité de sa valeur sera remboursée jusqu'à concurrence de ce montant.
La province remboursera 100 % des coûts demandés en ce qui a trait aux travaux d'urgence, comme le pompage de l'eau, le nettoyage et la disposition des débris, avec un montant déductible de 500 $.
En ce qui concerne les dommages aux planchers, aux fondations, à l'isolation et à la plomberie, entre autres, ceux-ci seront remboursés à 80 %.
Et Québec n'oublie pas les citoyens qui ont choisi d'évacuer leur domicile, puisqu'ils pourront obtenir un montant de 20 $ par jour, par personne, à partir de la quatrième journée passée à l'extérieur de leur résidence, pour couvrir les frais d'hébergement.
Salaire minimum
Mais certains citoyens préfèrent effectuer leurs travaux eux-mêmes. Ceux-ci pourront recevoir une rémunération horaire de 11,25 $ pour leurs heures de travail.
Ce sera également le cas pour les résidents qui ont pris des « mesures préventives temporaires » pour protéger leur demeure, notamment en érigeant des digues autour de leur résidence.
Les matériaux achetés pour la protection de leur maison pourront d'ailleurs être remboursés, jusqu'à 3 000 $.
Pour faire suite à la séance d'information, des agents du gouvernement seront disponibles pour rencontrer individuellement les sinistrés jeudi et vendredi entre 9 h et 21 h, à la salle 254 du Centre sportif de Gatineau, afin de répondre à leurs questions et les aider à remplir leur déclaration d'aide financière.