Inondations: une répétition de mai 2017 encore probable

Le Comité de régularisation de la rivière des Outaouais (CRRO) continue de prévoir des pointes « semblables aux niveaux observés lors de la crue de mai 2017 ».

Dans son bilan diffusé mardi après-midi, le CRRO souligne que l’intensité des pointes dépendra « de températures et des précipitations » des prochains jours. Il est encore prévu que les seuils d’inondations majeures soient dépassés à partir de mercredi entre Fort-Coulonge et le secteur Aylmer.

« Le long du tronçon entre Ottawa-Gatineau et Grenville-Hawkesbury, les niveaux qui sont plutôt stables actuellement devraient augmenter plus rapidement plus tard cette semaine », indiquait le CRRO.

Selon les prévisions du CRRO mises à jour en fin d’après-midi mardi, au plus fort de la crue samedi prochain, le niveau de l’eau devrait frôler les pointes atteintes en 2017 à Pembroke et au Lac Coulonge. On atteindrait respectivement 113 mètres (+ 31 cm par rapport à mardi) et 108,50 mètres (+ 81 cm). Dans le cas du lac Deschênes et de la plage Britannia, on anticipe que le niveau de l’eau haussera de 45 cm d’ici dimanche, atteignant 60,30 mètres. Cela surpasse le seuil d’inondation exceptionnelle (20-100 ans) fixé à 60,24 mètres, sans toutefois atteindre la pointe d’il y a deux ans (60,44 m). 

Sur le territoire de Gatineau, le seuil d’inondation majeure a été atteint, mardi, à la hauteur du Quai des artistes, près du pont Lady-Aberdeen. À 22 h, on y mesurait 44,32 mètres d’eau, soit neuf centimètres de plus que ce seuil. Pour les sites du secteur Aylmer, de la marina de Hull et du traversier à Masson-Angers, le niveau de l’eau est encore dans la zone pouvant causer des inondations mineures, tandis que pour la rue Cartier, le niveau est seulement sous surveillance.

Dans un bilan dressé en soirée, la Ville de Gatineau a indiqué mardi que 297 personnes provenant de 136 ménages se sont inscrites en tant que sinistrés jusqu’à présent. De ce nombre, 28 ménages ont été pris en charge par la Croix-Rouge.

« Les niveaux d’eau montent un peu plus rapidement, mais de façon graduelle », ont souligné les autorités municipales, qui rappellent que la vigilance demeure de mise.

L’accumulation d’eau cause par ailleurs l’annulation de la collecte des matières résiduelles prévue mercredi sur le boulevard Hurtubise, dans le secteur Gatineau. Des bacs seront installés à quatre endroits près du boulevard pour le dépôt de matières compostables et des ordures ménagères, qui pourra se faire entre 18 h mercredi et 16 h jeudi.