Les crues devraient atteindre un sommet samedi en Outaouais.

Inondations: Gatineau ouvre un centre de service aux sinistrés

Devant la forte crue printanière, qui ne devrait pas laisser de répit aux riverains avant samedi soir, la Ville de Gatineau a décidé d'ouvrir un centre de services aux sinistrés dans le secteur Gatineau.
En collaboration avec la Croix-Rouge, le centre communautaire Jean-René-Monette sera transformé en quartier général pour l'aide aux inondés. Pour l'instant, aucun ordre d'évacuation n'a été donné, seul les gens qui quittent volontairement leur logis seront accueillis. Des places pourraient également être réservées dans un hôtel pour ceux qui ne peuvent rester à la maison.
«C'est vraiment une étape importante qu'on franchit parce qu'on se donne un service que l'on n'avait pas hier», a indiqué le maire Maxime Pedneaud-Jobin, vers midi.
Les cols bleus de Gatineau remplissent environ 1500 sacs de sable à l'heure afin de fournir à la demande des citoyens. Les autorités ont d'ailleurs dû intervenir pour fermer une partie du boulevard Hurtubise, dans la nuit de mercredi à jeudi, entre les numéros civiques 965 et 1463.
Les inondations causent des dommages importants à la chaussée sur le boulevard Hurtubise, dans le secteur Gatineau.
La rue René a subi le même sort, entre les rues Saint-Louis et Saint-François-Xavier. La fermeture du boulevard Hurtubise a été élargie jusqu'au numéro 925 vers 2h15, tandis qu'à 6h, la Ville a statué que seule la circulation locale était permise entre les numéros 517 et 925 de cette artère bordant la rivière des Outaouais. La rue Jacques-Cartier est pour sa part fermée à la circulation entre les rues Saint-Antoine et Saint-Louis.
Pour une deuxième fois en autant de jours, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a fait le point mercredi après-midi sur les opérations en cours afin d'assurer la sécurité des résidents aux prises avec des problèmes liés à la crue des eaux, qui a causé jusqu'à présent des inondations dans 33 résidences du territoire municipal.
«Selon les prévisions météo, l'eau pourrait monter encore d'à peu près 20 centimètres d'ici samedi soir, a fait savoir le maire. Il faut prendre ça avec un certain grain de sel. C'est ce qu'on a de plus solide comme information, mais on suit ça d'heure en heure et ça peut changer. [...] L'eau monte, mais l'eau monte lentement, ce qui est la partie bonne nouvelle.»
Avec la pluie qui continue de tomber, Urgence Québec s'attend à ce que la rivière des Outaouais atteingne sa pointe de crue samedi, après quoi le niveau de l'eau devrait redescendre «graduellement».
Selon les simulations effectuées par les autorités, les inondations pourraient s'accroître sur le territoire gatinois, mais ne devraient pas toucher d'autres secteurs que ceux qui le sont déjà.
Les employés municipaux essayent donc de limiter les dégâts le plus possible. L'enrochement se poursuit à certains endroits afin de préserver l'accès aux résidences, tandis que la distribution de sacs de sable se poursuit aux ateliers municipaux de même qu'à divers endroits stratégiques dans les zones touchées.
«On en a distribué environ 12 000 à ce jour, a indiqué M. Pedneaud-Jobin. Nos cols bleus en font entre 1000 et 1500 à l'heure, et le service de l'approvisionnement essaye d'en acheter et d'en trouver, parce que dans une situation comme celle qu'on vit, ils deviennent rares rapidement.»
Les autorités municipales ont pu commander 60 000 sacs cette semaine. Ils devraient tous avoir été reçus vendredi. Le maire demande aux citoyens concernés d'utiliser les sacs uniquement pour les besoins pressants, c'est-à-dire pour protéger les biens et les bâtiments. «Pour protéger des plates-bandes ou des jardins, c'est mieux de faire ça plus tard, quand on aura été capable de répondre à la demande pour les besoins les plus essentiels», a-t-il mentionné.
Dédommagements
Gatineau a par ailleurs reçu, mercredi, la confirmation de la part du gouvernement du Québec que des citoyens auront  accès à certains dédommagements», a indiqué le maire. De plus amples détails devraient être rendus publics vendredi, tandis que des séances d'information seront organisées pour les résidents concernés.
En ce qui concerne la circulation dans les zones inondées, le maire invite les automobilistes, les cyclistes et les piétons à faire preuve de prudence. «Il faut éviter de circuler inutilement dans les secteurs touchés, dit-il. Il y a des gens curieux qui vont voir ça, mais ça a différents effets. Quand on fait de l'enrochement, ça peut défaire le travail qu'on vient de faire. Ça fait aussi de la vague qui peut avoir un impact sur les propriétés, donc les gens doivent passer très lentement. [...] Il y a un danger de sécurité même pour les gens qui marchent dans l'eau, parce qu'on ne sait pas tout le temps ce qui se passe en-dessous de l'eau, il peut y avoir des mouvements et le sol devient plus mou.»
Les citoyens désirant être informés rapidement de l'évolution de la situation peuvent s'inscrire sur le site Internet de la Ville de Gatineau pour recevoir une alerte par messagerie texte lorsqu'une mise à jour est effectuée.
Ailleurs en Outaouais, des inondations sont rapportées un peu partout, notamment à Cayamant et Gracefield. 
À Pontiac, un total de 21 résidences sont isolées en raison de la crue de la rivière des Outaouais. «La Ville a demandé aux citoyens de ces secteurs d'évacuer de manière préventive, a indiqué Urgence Québec. La plupart ont choisi de demeurer chez eux.»