Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Innover pour compenser la perte du traditionnel Déjeuner du maire de Gatineau

L'équipe de la rédaction
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Déjeuner du maire de Gatineau ne pouvant avoir lieu cette année en raison de la pandémie, les responsables de l’événement ont dû innover pour continuer à amasser des fonds pour aider les plus démunis à garnir leur garde-manger et leur frigo durant les Fêtes. La vente de fondues chinoises, un festin incontournable du temps des Fêtes, risque fort probablement de connaître un grand succès.

Guy Nadon, président de la Corporation du déjeuner du maire, a expliqué jeudi qu’une des activités annulées par la COVID-19 est remplacée par le Festin Partage, soit la vente de  fondues chinoises avec accord de bières, le tout au prix de 100 $, incluant les sauces. 

«C’est une belle aventure. C’est un bon remplacement pour le Bières et saveurs», a indiqué M. Nadon.

Les personnes intéressées à se régaler tout en faisant une bonne action peuvent commander leur festin à l’adresse web www.festindupartage.com.

L’objectif de la campagne est d’amasser 100 000 $. Puisqu’il ne pourra y avoir confection de paniers d’épicerie, ceux-ci qui prendront la forme de coupons d’achat de 70 $ pour les personnes seules, de 90 $ pour deux personnes, de 120 $ pour trois personnes et de 150 $ pour quatre personnes.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

La collecte des 2 $ aux caisses des supermarchés IGA est maintenue. On cherchera aussi à accentuer la vente de paniers en ligne sur le site de Canadon.

Une galerie d’art virtuelle éphémère permettant à des artistes de l’Outaouais d’exposer et de vendre leurs oeuvres s’ajoute aussi aux moyens pour accumuler de l’argent. La moitié des profits de vente sera retournée au Grand partage de Noël. Le site web à consulter est le www.artblr.com/galerie/grandpartage/fr.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a souligné l’importance de rester motivé à amasser des fonds malgré l’annulation du déjeuner.

«On le sait que les organismes de bienfaisance ont vu une augmentation de la demande de façon importante, et tout ça se passe dans un contexte où les gens sont isolés plus que jamais, a-t-il souligné. Il fallait trouver des solutions originales pour arriver à ramasser des sous et pour que les Gatinois puissent exprimer leur solidarité».

Ce sera la Saint-Vincent-de-Paul qui ciblera les ménages qui pourront bénéficier des coupons d’achat de nourriture.