Le service des infrastructures prévoyait débuter 123 chantiers pour une valeur de 92 millions $ en 2018. En réalité, ce sont 97 projets qui ont été mis en chantier.

Infrastructures: Gatineau a réalisé 83 % de ses objectifs en 2018

Les constats sur la performance du service des infrastructures de la Ville de Gatineau ont été faussés pendant plusieurs années en raison de la façon simpliste utilisée par l’administration pour faire sa reddition de compte aux élus.

Les Gatinois doivent aujourd’hui évacuer de leur esprit les données abondamment utilisées par certains conseillers, et relayées par les médias, qui laissaient entendre que la Ville arrivait tout juste à livrer 50 % des travaux prévus annuellement. 

Le service des infrastructures a présenté, mercredi, dans le cadre de la troisième journée de l’étude du budget 2019, le nouvel outil qui permettra au conseil d’apprécier sa performance annuelle. Afin de mieux refléter la réalité, chaque projet est maintenant segmenté selon les étapes à franchir pendant l’année.

Afin d’imager la nouvelle façon de présenter les résultats, le président du conseil municipal, Daniel Champagne, a offert l’exemple d’une personne qui souhaite se construire une maison. «Si mon objectif pendant l’année était de couler la fondation et monter la charpente et que c’est fait, je peux dire que j’ai réalisé 100 % de mon objectif, même si la maison n’est pas encore construite en entier», a-t-il expliqué. 

Cette nouvelle façon plus rigoureuse de présenter les résultats permet au service des infrastructures d’afficher une performance beaucoup plus enviable aujourd’hui dans le contexte où certains projets peuvent s’étendre sur plusieurs années. 

Le porte-parole du comité exécutif, Cédric Tessier, s’est dit satisfait du portrait. «On voit qu’on a réalisé 83 % de ce qui était prévu de faire dans chacun de nos projets en 2018 et nous avons dépensé 96 % des budgets alloués pour le faire, a-t-il dit. On voit qu’il y a encore du travail à faire pour améliorer la performance dans la réalisation des plans et devis. Il y a eu des embauches massives cette année et c’est évident que ça aura un impact.»

Les chiffres

De fait, les 37 chantiers amorcés en 2017 qui devaient être poursuivis en 2018 l’ont été. Le service des infrastructures prévoyait débuter 123 chantiers pour une valeur de 92 millions $ en 2018. En réalité, ce sont 97 projets qui ont été mis en chantier. Cela représente un taux de réalisation dans ce segment de 79 %. Quant à l’étape des plans et devis, 115 projets d’infrastructures d’une valeur de 193 millions $ devaient entrer dans la phase de la planification. Un total de 81 projets ont atteint comme prévu cette phase, ce qui représente une performance de 70 % par rapport à ce qui était prévu. 

«On vient de s’enlever une épine du pied, a admis M. Champagne. Il fallait absolument trouver une façon de mieux faire cette pédagogie et nous avons réussi à le faire en attribuant un chiffre à chaque segment des travaux. Il était faux de prétendre qu’on ne réalisait que 50 % de nos objectifs. Ce n’était pas vrai du tout.»