Hugo Girard est à la tête de la compétition d’hommes forts du FMG depuis 1999. Il a annoncé son départ à l’organisation du Festival mais il croyait trouver une relève pour maintenir l’événement.

Hugo Girard déçu et surpris

Hugo Girard se dit surpris par la nouvelle voulant que la compétition des athlètes de force ne soit pas de retour au Festival de montgolfières de Gatineau en 2018.

L’ancien policier gatinois a affirmé au Droit qu’il avait informé en octobre dernier les organisateurs du Festival de Montgolfières de Gatineau qu’il ne reviendrait pas à la barre du Championnat nord-américain des athlètes de force. En raison de ses autres projets et engagements, M. Girard n’avait tout simplement plus assez de temps pour organiser l’épreuve.

« J’avais fait le tour du jardin. Quand on regarde ça, j’organisais la compétition depuis 1999. En plus, ça devenait difficile ces dernières années avec mon horaire de m’occuper de l’événement et d’avoir du temps », a-t-il indiqué.

M. Girard s’attendait toutefois à ce que le flambeau de l’organisation de la compétition puisse être transmis pour assurer la survie du championnat à Gatineau.

Depuis deux ans, il avait d’ailleurs fait appel à Ultimate Strong Man, une équipe basée en Angleterre, pour l’épauler dans l’élaboration de l’événement.

« Il y avait quand même d’autres options sur la table pour poursuivre. L’expertise en place était là. C’est sûr qu’il y a une certaine déception. Ça veut dire qu’il y a une partie du travail que je n’ai pas été capable de faire », a-t-il mentionné.