La hausse moyenne des tarifs pour les usagers de la Société de transport de l’Outaouais (STO) sera de 1 % l’année prochaine

Hausse moyenne de 1 % des tarifs de la STO

La hausse moyenne des tarifs pour les usagers de la Société de transport de l’Outaouais (STO) sera de 1 % l’année prochaine, a annoncé jeudi le transporteur public lors du dévoilement de son budget d’exploitation pour 2019.

Ainsi, l’abonnement mensuel pour les adultes sera majoré de 1 $ pour passer de 97 $ à 98 $. Pour les aînés, la hausse sera aussi de 1 $ pour atteindre 42 $. Le prix du billet pour un passage augmentera de 10 cents et s’élèvera donc à 3,95 $ alors que le porte-monnaie électronique n’augmentera que de 5 cents pour s’établir à 3,50 $.

« Gardez les tarifs aux mêmes niveaux, c’est presque infaisable dans la mesure où nos coûts d’exploitation augmentent année après année », a souligné la présidente du conseil d’administration de la STO, Myriam Nadeau, rappelant que l’augmentation moyenne des tarifs pour 2018 était plus élevée, soit 1,9 %.

Mme Nadeau a mentionné que la STO connaît en ce moment une augmentation « soutenue et très prononcée » de son achalandage, avec une hausse prévue de 5 % en 2018 et une croissance anticipée de 2 % en 2019. 

Selon elle, cette augmentation découle notamment du fait que le transporteur a effectué des investissements records au cours des dernières années pour améliorer son offre de services, avec davantage d’options pour les voyages.

« Nous avons de plus en plus d’achalandage en dehors des heures de pointe, nous avons de plus en plus d’achalandage d’est en ouest sur le territoire de Gatineau avec des gens qui prennent maintenant l’autobus pour se rendre à des destinations qui, avant, n’étaient pas desservies par le transport en commun ou qui avaient de moins bonnes fréquences avec des temps de parcours plus longs, ou en raison d’autobus coincés dans la congestion comparativement à ce qu’on peut apprécier maintenant avec le Rapibus », a expliqué la présidente de la STO.

« C’est certain que plus on investit dans notre offre, la demande sera au rendez-vous, et c’est ce qu’on observe à Gatineau », a-t-elle ajouté.

D’ailleurs, le budget de la STO de l’année prochaine que le conseil d’administration a approuvé jeudi soir prévoit une autre somme record, celle-ci de 4 millions $, dans l’amélioration des services.

Le budget des dépenses de la STO pour 2019 s’élève à 149,2 millions $, soit une augmentation de 2,2 millions $ par rapport à 2018. La masse salariale représente 51 % des déboursés tandis que le coût de fonctionnement des véhicules constitue 11 % des sorties d’argent.

Les revenus de la STO en 2019 seront de 83,6 millions $, soit une diminution de 500 000 $ sur cette année. La contribution de la Ville de Gatineau à la STO s’élèvera à 65,6 millions $ l’année prochaine, une hausse de 2,7 millions $ sur 2018. Cette quote-part représentera 44 % des revenus de la STO en 2019 tandis que les recettes provenant des usagers devraient être de 39,9 millions $, soit 27 % des gains. Les subventions provinciale et fédérale représenteront 25 % des revenus.

Par ailleurs, le programme des immobilisations de la STO prévoit l’arrivée des premiers autobus électriques à compter de 2023. Des travaux pour la mise à niveau des installations pour recevoir les autobus électriques commenceront en 2021. Ce projet devrait coûter 20 millions $.