Alors Denis Tassé, candidat du renouveau ? Non.

Guertin: Tassé assume pleinement son absence lors du vote

Le conseiller gatinois Denis Tassé est de retour de vacances et il assume pleinement son absence lors du débat et du vote sur le projet du futur aréna Guertin qui se sont tenus dans la semaine du 20 février dernier.
Il reproche au passage l'attitude du maire Maxime Pedneaud-Jobin dans ce dossier. 
Selon M. Tassé, le maire savait qu'il quittait le pays et ne lui a « jamais » signifié la tenue de ces importantes rencontres alors en préparation. « On a discuté de mon voyage la veille de mon départ et il ne m'a rien dit, soutient M. Tassé. Il ne m'a pas dit un mot. Je vais laisser les gens faire leur propre réflexion là-dessus. Par délicatesse, le maire aurait pu m'informer. Il ne l'a pas fait. Jamais, jamais, jamais. »
Le maire Pedneaud-Jobin s'inscrit en faux face aux propos de M. Tassé. 
Il a rappelé qu'il était connu de tous que le débat et le vote sur le projet Guertin devaient avoir lieu vers la fin du mois de février, une information qui a été reprise plusieurs fois par tous les médias de la région. 
« Ensuite, si M. Tassé décide de prendre des vacances pendant les deux dernières semaines de février, et la première du mois de mars, ce n'est toujours bien pas ma décision à moi, a lancé le maire. Dans le dossier Guertin, une chose que je ne ferai pas c'est bien de prendre des décisions en fonction des vacances des uns et des autres. Je n'ai pas de temps à perdre avec ça. »
Voyage prévu
M. Tassé souligne que si son vote avait pu faire la différence entre une adoption ou un rejet, il aurait pu repousser son départ. 
« Mais ce voyage était planifié depuis octobre 2016, j'avais des réservations et des engagements », a-t-il ajouté. 
Le conseiller ne croit pas que son absence lors du vote sur le projet Guertin vient nuire à la crédibilité de son approche dans le dossier, lui qui avait demandé début février au ministre québécois des Affaires municipales, Martin Coiteux, de procéder à une enquête sur les façons de faire du maire Pedneaud-Jobin dans le dossier Guertin. 
« Je me concentre sur la présentation que je vais faire lors de l'étude du projet de loi privé », a-t-il affirmé.