La Ville de Gatineau paiera immédiatement toute la part qu’elle devait débourser graduellement pour permettre au chantier du nouvel aréna Guertin de reprendre le 25 mai.
La Ville de Gatineau paiera immédiatement toute la part qu’elle devait débourser graduellement pour permettre au chantier du nouvel aréna Guertin de reprendre le 25 mai.

Guertin: reprise des travaux le 25 mai

La Ville de Gatineau paiera immédiatement toute la part qu’elle devait débourser graduellement ce qui permettra au chantier du nouvel aréna Guertin de reprendre le 25 mai.

La Ville et le groupe Vision Multisports Outaouais (VMSO) se sont entendus vendredi sur de nouvelles modalités financières qui feront en sorte que 100 % des coûts de construction du nouveau complexe seront avancés pour éviter de démobiliser les entreprises en place sur le chantier.

Gatineau ne déboursera donc pas plus d’argent qu’il était prévu initialement. Toutefois, cette entente devrait permettre aux travaux de reprendre pendant que VMSO poursuit ses négociations avec ses créanciers, dont Desjardins. 

Cette entente entre la Ville et VMSO survient après plusieurs jours de négociation afin de «trouver des accommodements légaux et financiers afin de pouvoir relancer le chantier le plus rapidement possible» tout en «respectant les règles sanitaires actuellement en vigueur».

«Nous avons donc convenu avec la Ville de Gatineau qu’elle débourserait, pour les prochains mois, 100 % des coûts de construction dans le respect du cadre financier prévu aux ententes en vigueur», a indiqué VMSO vendredi.

La reprise des travaux au nouvel aréna Guertin se fera le 25 mai.

Ce réaménagement du cadre financier permettra de financer les excédents de coûts de 8 % à 10 % annoncés le 11 février dernier, en plus de ceux engendrés par la pandémie de COVID-19. «Tous les partenaires sont à la table et en mode solution», souligne VMSO.

Rappelons que jeudi, le groupe VMSO était parvenu à faire débourser les fonds en lien avec les travaux effectués au mois de mars 2020.

Par ailleurs, le gestionnaire du chantier du nouveau Guertin, Construction JPL, a tenu a défendre l’implication de la Ville dans ce dossier.

«La ville est souvent critiquée à tort et à raison. Il est cependant important de reconnaître et de féliciter les actions de la ville dans ce dossier. Ses équipes et la politique ont fait le nécessaire pour assurer la reprise rapide du projet, mais surtout pour assurer vos intérêts. Certains diront que ça va de soi, je vous assure, avoir été impliqué dans les démarches, que ce ne l’était pas», a précisé le président de Construction JPL, Roel Langeveld.

Les coûts du nouveau Guertin se chiffrent à 80,36 millions $. L’ensemble du projet, incluant le stationnement étagé, est évalué à 104 millions $.

Avec Mathieu Bélanger, Le Droit