Le principal créancier de Vision multisports Outaouais (VMSO), Desjardins Entreprises, a assoupli sa position, vendredi, en fin de journée, dans le dossier de la construction du futur aréna Guertin qui a été suspendue jusqu’à nouvel ordre.
Le principal créancier de Vision multisports Outaouais (VMSO), Desjardins Entreprises, a assoupli sa position, vendredi, en fin de journée, dans le dossier de la construction du futur aréna Guertin qui a été suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Guertin: Gatineau et Desjardins demandent de repousser les hypothèques légales

Le principal créancier de Vision multisports Outaouais (VMSO), Desjardins Entreprises, a assoupli sa position, vendredi, en fin de journée, dans le dossier de la construction du futur aréna Guertin qui a été suspendue jusqu’à nouvel ordre. Desjardins se montre maintenant ouvert à décaisser certaines sommes d’argent, mais en échange de conditions très strictes, a appris Le Droit.

Dans une communication envoyée à l’ensemble des sous-traitants impliqués dans les travaux du futur complexe, le président de JPL, Roueld Langeveld, affirme avoir eu la confirmation de la Ville de Gatineau et de Desjardins Entreprises qu’ils acceptent de débourser les paiements pour les travaux effectués au mois de mars, soit environ 4,5 millions $.

Cette lettre dont nous avons obtenu copie précise toutefois qu’un engagement écrit à ne pas enregistrer une hypothèque légale avant le 1er juin est exigé de JPL, ainsi que de tous les fournisseurs et sous-traitants.

JPL prévoyait entreprendre de telles démarches dès jeudi cette semaine. L’entreprise accepte maintenant de repousser de nouveau ces procédures légales et demande à tous les sous-traitants de faire la même chose.

«Le but de cette demande est de faciliter et d’accélérer la mise en place des moyens, des solutions et des garanties pour assurer la suite financière du projet, écrit M. Langeveld. En acceptant la proposition de VMSO et des créanciers, JPL, les sous-traitants et les fournisseurs réussissent à récupérer immédiatement d’importantes sommes et conservent leurs droits d’enregistrer une hypothèque légale après le 1er juin.» Aucune solution n’a encore été trouvée pour dénouer le reste de l’impasse.

Les travaux du futur complexe multiglaces du secteur de la Cité ont été suspendus mercredi dernier par VMSO en raison d’un manque de liquidité.

Ombre au tableau

Une entreprise aurait cependant déjà enregistré une hypothèque légale sur le futur complexe multiglaces. D’après la lettre envoyée par JPL, il s’agirait de Mécanique MAP, une entreprise de Gatineau. La direction de l’entreprise n’a pas donné suite, dimanche, à l’appel du Droit.

«Nous comptons sur la collaboration de ces derniers, ainsi que de toute autre entreprise qui auraient enregistré [une hypothèque légale] d’annuler ces actions, peut-on lire. Ces actions non concertées nuisent plutôt que d’aider.»

JPL se donne maintenant jusqu’à jeudi, midi, pour obtenir l’engagement signé de tous les sous-traitants qu’aucune hypothèque légale ne pèsera sur le futur aréna Guertin. «Notre but est de récupérer les paiements jeudi et de vous payer aussitôt», précise la lettre.

Les travaux du futur complexe multiglaces du secteur de la Cité ont été suspendus mercredi dernier par VMSO en raison d’un manque de liquidité. L’organisme n’a actuellement pas suffisamment de fonds pour terminer les travaux d’une centaine de millions $. D’après plusieurs informations qui circulent, il manquerait environ 15 millions $. Devant ce manque à gagner et l’absence de revenus de VMSO en raison de la pandémie, le principal créancier de l’organisme, Desjardins Entreprises, a décidé de cesser le décaissement de son prêt. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a refusé toutes les demandes d’entrevue du Droit depuis mercredi.