Le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, et le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ont rassemblé des employés du CISSSO et de la Ville de Gatineau pour trouver des solutions dans le dossier du refuge d'urgence à l'aréna Guertin.
Le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, et le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ont rassemblé des employés du CISSSO et de la Ville de Gatineau pour trouver des solutions dans le dossier du refuge d'urgence à l'aréna Guertin.

Guertin : des négos en cours pour redonner aux Olympiques leur domicile

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Les Olympiques de Gatineau pourraient renouer avec le Vieux Bob au mois de décembre, selon ce que laissent entendre des négociations qui ont été entamées mardi entre les hautes sphères politiques et de la santé de la région.

Un communiqué publié tard mardi soir par le bureau du ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Papineau indique que Mathieu Lacombe et le maire Maxime Pedneaud-Jobin ont rassemblé des employés du Centre de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) et de la Ville de Gatineau pour discuter de solutions possibles concernant la décision de prolonger pour les 12 prochains mois la vie du centre d’hébergement d’urgence pour itinérants au centre Robert-Guertin, une décision qui a jeté le club de hockey junior majeur à la rue.


« Les Olympiques de Gatineau ont accepté d’étudier un scénario où ils entreraient dans leur domicile, l’aréna Robert-Guertin, au plus tôt en décembre 2020 et au plus tard en janvier 2021. »
Maxime Pedneaud-Jobin

«Après discussion avec le maire et le ministre, les Olympiques de Gatineau ont accepté d’offrir davantage de flexibilité sur la date de retour dans l’aréna Robert-Guertin, alors que celle-ci était prévue le 22 août 2020. Ce compromis fait en sorte que des sites [de refuge] rejetés pour des questions de délais deviennent aujourd’hui disponibles. De plus, d’autres partenaires privés ont souhaité mettre à la disposition du CISSS de l’Outaouais de nouveaux bâtiments qui pourraient correspondre aux critères d’analyse», explique le communiqué.

À LIRE AUSSI : Olympiques: le commissaire Courteau intervient

Des parents préoccupés à l’école secondaire de l’Île

Champagne dénonce «la complaisance du cabinet» du maire Pedneaud-Jobin

Les parties ont donc convenu de se donner 10 jours supplémentaires pour que le CISSSO puisse faire une ansalyse des nouveaux sites possibles et des anciens, en fonction des nouveaux délais.

«C’était important pour moi que l’ensemble des partenaires puisse discuter sereinement. Après tout, il s’agit ici d’aider des gens qui sont parmi les plus vulnérables de la communauté gatinoise et outaouaise. J’ai donc décidé, avec Maxime, de voir s’il était envisageable d’élargir le champ des possibilités. C’est ce à quoi les parties s’attellent dès maintenant. Nous nous devons de retourner toutes les pierres et de trouver une solution gagnante pour la communauté, gagnante pour les plus vulnérables, gagnante pour nos Olympiques», a expliqué le ministre Lacombe.

«Les Olympiques de Gatineau ont accepté d’étudier un scénario où ils entreraient dans leur domicile, l’aréna Robert-Guertin, au plus tôt en décembre 2020 et au plus tard en janvier 2021. Ce scénario permet au CISSS de l’Outaouais de réanalyser certains sites qui avaient été écartés à cause, notamment, des délais associés à la disponibilité de certains édifices et aux aménagements nécessaires. Ces analyses supplémentaires seront terminées au plus tard le 21 août. La priorité de tout le monde reste de s’assurer que les personnes itinérantes, les citoyens de Gatineau les plus fragiles, aient accès à des services de qualité durant la crise de santé publique qui affecte la planète», a pour sa part indiqué le maire Pedneaud-Jobin.

Rappelons que la saison régulière 2020-2021 de la LHJMQ doit commencer le 1er octobre. L’équipe doit emménager dans son nouveau domicile dans l’est de la ville pour la saison 2021-2022.

Le 55, rue Marengère

Les autorités de la santé publique à Gatineau avaient envisagé le 55, rue Marengère comme nouveau lieu du refuge d’urgence, mais l’option a été écartée et la décision de maintenir le centre d’hébergement d’urgence déjà en place à Guertin avait été annoncée la semaine dernière.