Candidate à la mairie de Gatineau, Sylvie Goneau propose un réseau de pistes cyclables le long du corridor du Rapibus.

Goneau mise sur le vélo utilitaire

La candidate à la mairie de Gatineau Sylvie Goneau propose de développer un réseau cyclable longeant le corridor du Rapibus afin d’accroître l’utilisation du vélo utilitaire.

Mme Goneau a présenté, jeudi, son plan visant l’implantation d’un « réseau de vélo utilitaire complet » en sol gatinois pour « brancher les collectrices au réseau de pistes cyclables qui longent le Rapibus ».

Tout en maintenant les investissements déjà prévus pour les liens cyclables, la candidate à la mairie souhaite injecter un million de dollars dans la réfection des sentiers récréatifs et créer un nouveau circuit avec un financement municipal de 12 millions $, incluant un emprunt de 10 millions $. Selon son plan, Québec, Ottawa et le Fonds verts de la Fédération canadienne des municipalités seront appelés à contribuer à ce projet pour un total de 20 millions $.

« Dans ce réseau-là, on va devoir aussi envisager l’urbanisation du boulevard Saint-René entre Labrosse et Lorrain, [où] sera le prolongement du Rapibus, et puis dans la deuxième phase, quand le Rapibus sera complété jusqu’à l’Aéroport et qu’on aura un système complet pour Aylmer, nous pourrons envisager aussi de brancher éventuellement ces secteurs-là et les secteurs plus à l’est, Masson, Buckingham et Angers », a expliqué Mme Goneau.

Cette dernière aimerait aussi prolonger le sentier multifonctionnel de la rue Jacques-Cartier jusqu’à la marina Kitchissipi, qui borde le parc Jacques-Cartier, dans le secteur Hull. 

« Nous débuterons les pourparlers avec les propriétaires des terrains pour évaluer le coût des travaux et dresser un plan de travail avec des échéanciers pour la réalisation », a-t-elle indiqué.

La candidate, qui note que « Gatineau n’est pas toujours la ville la plus conviviale pour le piéton », souhaite également encourager la marche par diverses mesures.

« On va changer la réglementation pour que les nouveaux secteurs soient construits avec la considération piéton », promet-elle en évoquant des intersections surélevées pour les marcheurs et des trottoirs « suffisamment larges pour une famille ».

Mme Goneau n’a pas encore présenté son plan global en matière de transport, mais assure qu’elle le fera d’ici au vote du 5 novembre.

Rappel sur les dates de scrutin

Les électeurs gatinois pourront commencer à voter à l’élection municipale à compter de vendredi le 27 octobre en se présentant au bureau du président d’élection situé dans la salle des Fêtes, au 25 rue Laurier. Le bureau sera ouvert de 10 h à 20 h vendredi, ainsi qu’aux mêmes heures lundi et mardi, les 30 et 31 octobre. Le 1er novembre, le bureau sera ouvert de 10 h à 14 h. Le vote par anticipation dans les districts se tiendra le dimanche 29 octobre, de midi à 20 h. Il y aura 36 endroits pour le vote par anticipation, soit deux par district. Les citoyens sont invités à consulter leur carte de rappel ou à accéder au service en ligne sur le site de la Ville de Gatineau pour connaître leur bureau de vote par anticipation. Le scrutin général a lieu le dimanche 5 novembre.