La députée sortante et candidate libérale de Hull, Maryse Gaudreault

Gaudreault veut davantage d'infrastructures sportives

La députée libérale sortante et candidate dans Hull, Maryse Gaudreault, veut accroître le nombre d’infrastructures sportives dans les quartiers et soutenir un éventuel « grand projet » pour dynamiser le centre-ville de Gatineau.

Mme Gaudreault se trouvait mardi au parc Central – dans le « quartier en pleine effervescence » du Plateau — pour souligner que beaucoup de citoyens et d’associations de résidents l’ont interpellée pour réclamer de diverses infrastructures sportives, qu’il s’agisse de terrains de soccer ou de football, d’un boulodrome pour la pétanque ou encore d’une piscine.

De tels projets devraient toutefois être initiés par la Ville de Gatineau, après quoi le gouvernement du Québec pourrait être sollicité pour une participation financière pouvant atteindre 50 % de la facture, jusqu’à concurrence de 7,5 millions $.

« Je vais être une alliée de la Ville de Gatineau pour pouvoir aider à financer ces infrastructures », a soutenu la candidate libérale. Alors qu’une école primaire, une école secondaire, une bibliothèque et une place publique verront le jour au cours des prochaines années dans le Plateau et que le quartier compte de nombreuses jeunes familles, Mme Gaudreault estime que les nouvelles infrastructures « pourraient se trouver à proximité» du parc Central.

Présente à l’annonce de Mme Gaudreault, la conseillère municipale du district Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias, a souligné que les élus du secteur Hull ont déjà discuté d’un éventuel projet de piscine intérieure.

« Ça pourrait très bien être un projet qu’on pourrait mettre de l’avant tout en sachant qu’il pourrait y avoir un financement du gouvernement du Québec », a mentionné la conseillère. Cette dernière a rappelé que le conseil municipal doit prochainement se prononcer sur l’avenir des piscines extérieures, de sorte qu’un projet de piscine intérieure à Hull pourrait faire l’objet de discussions lors de l’élaboration du budget municipal de 2020.

Un « grand projet »

Maryse Gaudreault a par ailleurs indiqué, mardi, qu’elle souhaite « soutenir le développement d’un grand projet » afin de maintenir le dynamisme observé ces deux dernières années dans le centre-ville de Gatineau.

En rappelant que les Mosaïcultures ne seront pas de retour l’été prochain au parc Jacques-Cartier, la candidate libérale soutient avoir été approchée par « deux promoteurs » ayant chacun un projet d’envergure à proposer pour le centre-ville. Mme Gaudreault n’a pas voulu dévoiler l’identité de ces promoteurs ni les détails des projets, mais assure qu’un gouvernement libéral serait au rendez-vous pour leur offrir un soutien financier.