L’organisme OnRoule développe, avec la VIlle de Gatineau, un registre des logements adaptés.

Gatineau veut faciliter la recherche de logements adaptés

Les personnes à mobilité réduite de Gatineau ayant des besoins particuliers en matière d’habitation verront bientôt leur recherche d’un logement adapté grandement facilitée.

La Ville travaille présentement à l’élaboration d’un registre qui concentrerait l’ensemble des logements adaptés, adaptables et visitables sur son territoire. Une rencontre aura lieu le 19 septembre prochain. Des promoteurs immobiliers, des partenaires du milieu du logement et l’organisme OnRoule seront réunis pour poser les bases de ce service de type guichet unique.

Le sujet a fait l’objet d’une recommandation, jeudi, lors de la séance de la commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement. La présidente, Maude Marquis-Bissonnette, a expliqué que le grand objectif derrière ce futur service est de pouvoir diversifier l’offre en matière de logements adaptés, de l’équilibrer et de mettre en place une collaboration plus serrée avec les promoteurs afin de répondre à une demande qui ne cesse de grandir.

Le registre permettrait à tous les propriétaires d’y inscrire un logement déjà adapté ou adaptable à moindres coûts. Les logements visitables qui ne sont pas destinés aux personnes à mobilité réduite, mais qui sont aménagés pour les recevoir de manière ponctuelle seront aussi inscrits.

OnRoule

La commission, à l’unanimité, s’est entendue pour développer ce registre avec l’organisme OnRoule, fondé en 2012. Se voulant au départ une plateforme en ligne permettant aux gens à mobilité réduite d’inscrire des lieux publics qui répondent aux normes d’accessibilité universelle, le site est devenu une sorte de guichet unique permettant, entre autres, la recherche de logements adaptés. Plusieurs municipalités utilisent déjà les services de cette plateforme numérique.

La Ville de Gatineau travaillera à l’élaboration d’un protocole d’entente avec OnRoule qui devrait être soumis pour approbation au conseil municipal d’ici la fin de l’année.