Le conseil municipal a adopté, mardi, une résolution déclarant l’intention de la Ville d’acheter un minimum de 150 000 $ en publicité dans les pages du quotidien, par année, pendant trois ans.

Gatineau s’engage à appuyer financièrement Le Droit

La Ville de Gatineau a officiellement annoncé son appui à la sauvegarde du journal Le Droit.

Le conseil municipal a adopté, mardi, une résolution déclarant l’intention de la Ville d’acheter un minimum de 150 000 $ en publicité dans les pages du quotidien, par année, pendant trois ans. 

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a rappelé que Le Droit, comme les autres journaux du Groupe Capitales Médias (GCM), vit des moments sombres et qu’il était justifié pour le conseil de faire un geste de solidarité. 

L’investissement en publicité que s’engage à faire la Ville de Gatineau est un appui clair et spécifique au projet de coopérative présenté par les travailleurs du Droit

«Il n’y a pas de démocratie sans des médias forts et Le Droit est la locomotive dans la région», a affirmé le maire Pedneaud-Jobin. 

Le conseil se réserve toutefois le droit de retirer son engagement si le projet de coopérative devait ne pas voir le jour. 

La Ville souhaitera aussi jeter un oeil au plan d’affaires du projet de coopérative afin de s’assurer que son investissement cadre dans les pouvoirs détenus par la municipalité. 

La conseillère Nathalie Lemieux est la seule élue à s’être opposée à la résolution lors du caucus préparatoire. «C’est contre mes valeurs d’investir dans une affaire comme ça pour laquelle il y a trop d’incertitudes, a-t-elle dit. On s’en va où avec ça.» Elle s’est absentée momentanément lors du vote officiel en soirée. Ses autres collègues autour de la table ont toutefois tenu un discours complètement différent, rappelant l’importance du Droit dans la communauté. La Ville de Gatineau investissait déjà environ 200 000 $ par année en avis publics et en publicité.