Le conseil municipal de Gatineau étudiera mardi une résolution sur l’implantation d’un système de transport en commun sur rails.

Gatineau se prononcera bientôt sur le train léger

La séance du conseil municipal de mardi, à Gatineau, s’annonce comme étant, et de loin, la plus chargée depuis le début du deuxième mandat de l’administration Pedneaud-Jobin.

Les élus doivent adopter le fameux programme du conseil qui doit rythmer les travaux jusqu’à la fin du présent mandat. Le président du conseil municipal, Daniel Champagne, s’attend à une adoption à l’unanimité. Les détails ne seront connus que mardi après-midi, mais selon nos informations, le transport et le développement économique doivent occuper une place prépondérante dans ce programme commun. La diversification des revenus, une réponse à la limitation de la hausse de la taxe foncière, la gestion des déchets et la reconnaissance de quartiers patrimoniaux doivent aussi se retrouver dans les orientations du conseil.

C’est aussi mardi que le conseil municipal aura finalement à prendre une position officielle sur la technologie qu’il entend privilégier pour son futur lien rapide de transport en commun vers l’ouest. Une résolution demandant au gouvernement du Québec d’appuyer l’implantation d’un «système sur rails» est à l’ordre du jour.

Régie interne
D’importantes décisions de régie interne qui pourraient donner lieu à des discussions rangées sont aussi prévues. Le conseil doit adopter la nouvelle procédure à mettre en place pour l’ajout de résolution à l’ordre du jour des séances du conseil municipal. Le rôle réservé au comité exécutif dans la planification des travaux et des ordres du jour doit aussi être clarifié. Les nouvelles règles entourant le fonctionnement des comités et commissions et la nomination des membres citoyens qui œuvreront dans ces instances démocratiques feront aussi l’objet d’un vote du conseil.

Le protocole d’entente de deux millions de dollars avec les Mosaïcultures doit aussi être approuvé par le conseil municipal. Un projet de règlement sur une «politique de transactions immobilières» est aussi à l’ordre du jour.

Presbytère
Les élus gatinois devront mettre un terme au débat entourant la démolition du presbytère du Très-Saint-Rédempteur, le plus vieux de l’île de Hull. Le comité de démolition a déjà donné son accord afin de permettre au promoteur d’y ériger à la place une résidence pour personnes âgées, mais un groupe de citoyens a porté le dossier en appel devant le conseil municipal, il y a deux semaines. La décision finale tombera mardi soir.