La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a indiqué jeudi que la hausse des niveaux d’eau et des débits le long de la rivière se poursuit graduellement en raison de la fonte des neiges.
La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a indiqué jeudi que la hausse des niveaux d’eau et des débits le long de la rivière se poursuit graduellement en raison de la fonte des neiges.

Gatineau se prépare à de possibles inondations avec la COVID-19 en tête

Alors que les seuils d’inondation mineure pourraient être dépassés à compter de la semaine prochaine le long de la rivière des Outaouais, la Ville de Gatineau se prépare à la crue printanière avec en tête les mesures de distanciation physique liées à la pandémie de la COVID-19.

La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a indiqué jeudi que la hausse des niveaux d’eau et des débits le long de la rivière se poursuit graduellement en raison de la fonte des neiges, et que le tronçon entre Fort-Coulonge et la région de Montréal pourrait voir ses seuils d’inondation mineure être dépassés à compter de lundi dans les endroits sujets aux inondations, en fonction des températures et de quantités de pluie reçues. Environnement Canada prévoit des averses dimanche et lundi.

«Le seuil d’inondation mineure correspond au début de l’inondation sur les rues (ou les chemins), terrains et parcs. Peu ou pas de résidences (ou bâtiments) sont affectés par ce niveau. Les niveaux devraient demeurer sous les seuils d’inondation majeure», a précisé l’organisme de surveillance.

La Ville de Gatineau a indiqué jeudi avoir été dans l’obligation d’adapter son plan d’intervention en raison de l’état d’urgence sanitaire lié au nouveau coronavirus.

«Même en situation d’inondation, les mesures de distanciation physique prescrites par le gouvernement provincial devront être respectées. La Ville fera tout en son pouvoir pour soutenir les riverains, mais le niveau de service qu’elle pourra offrir sera plus limité que par le passé. Dans ce contexte, les riverains devront faire preuve d’une plus grande autonomie. Ils sont invités à se préparer dès maintenant et à se trouver eux-mêmes une solution d’hébergement advenant une évacuation», a indiqué la Ville dans un communiqué.

La Ville a en outre mentionné qu’elle pourrait, selon l’évolution de la situation, offrir du sable en vrac et des sacs à des endroits stratégiques et que le cas échéant les mesures de distanciation physique devront être respectées.

«Pour l’instant, rien ne laisse présager d’inondations ce printemps, mais nos équipes se préparent. Si des inondations devaient se produire, notre approche et nos actions seraient différentes cette année, dans ce contexte de pandémie. Nous devons tous nous adapter à une réalité que nous n’avions pas connue auparavant. C’est pourquoi je demande à la population riveraine de se préparer dès maintenant et de se trouver un endroit où loger en cas d’évacuation», a souligné le maire de Gatineau, M. Maxime Pedneaud-Jobin.

Gatineau a aussi précisé que son service de police a commencé jeudi une surveillance des niveaux d’eau sur le territoire.

Rappelons que la grande région de la capitale fédérale a été touchée par des inondations historiques en 2017 et en 2019 en raison de la crue des rivières des Outaouais et Gatineau.