De 2010 à 2013, le nombre d'arbres infestés par l'agrile du frêne est passé de quatre à 1335.

Gatineau s'attaque à l'agrile du frêne

L'agrile du frêne gagne de plus en plus du terrain à Gatineau. La Ville évalue présentement quelle méthode doit être utilisée pour cesser l'infestation.
De 2010 à 2013, le nombre d'arbres infestés est passé de quatre à 1335. La superficie du territoire touchée est pour sa part passée de 6% à 100% au cours de la même période. Selon les données de la Ville, tous les frênes auront rendu l'âme à l'intérieur d'une période de sept ans.
Deux techniques sont envisagées afin de mettre fin à la situation. L'abattage de frênes infestés pour ensuite les remplacer par des nouveaux arbres est dans les plans. Cette solution coûterait 710 000$ selon les estimations de 2014. D'un autre côté, la Ville pourrait poursuivre le traitement par pesticide en utilisant le TreeAzin, un produit biologique. Le traitement par pesticide est évalué à 130 000$. Le TreeAzin est appliqué à raison de deux fois par année depuis 2011. Selon les dernières données de 2012, 570 frênes sur les 694 traités ont été sauvegardés.
Le budget total du programme de traitement des frênes est de 1 225 000$.
Selon le Service de l'Environnement, la principale différence entre les deux options, c'est que les arbres seraient plus grands si l'on privilégie le traitement par pesticide.
Rappelons que l'agrile du frêne a été officiellement découvert à Gatineau en 2011. La Ville dénombre près de 30500 frênes publics sur son territoire.