L’élu responsable du dossier ville intelligente à Gatineau, Martin Lajeunesse

Gatineau s’accroche à Montréal

Gatineau ne soumettra finalement pas de projet qui lui est propre au Défi des villes intelligentes lancé par le gouvernement fédéral et dont le premier prix est d’une valeur de 50 millions $. La Ville a longtemps tergiversé quant à la possibilité de s’inscrire, mais les exigences du concours et l’effort administratif à y investir ont été jugés trop importants.

La Ville de Gatineau a plutôt choisi de s’accrocher à la candidature déposée par la Ville de Montréal. « Nous participons au processus du dépôt d’une candidature par la Ville de Montréal afin de collaborer à un projet qui répondrait à des besoins partagés par les deux villes », a précisé au Droit la porte-parole de la Ville, Catherine Desfossés. Le projet n’étant par encore défini, il est prématuré de réponde aux questions relatives aux impacts et aux modalités de celui-ci. »

Pour l’instant, le rôle joué par Gatineau dans ce partenariat avec Montréal se résume à une participation « à titre d’observateur à la journée de co-création qui a eu lieu le 15 mars dernier à Montréal », a ajouté Mme Desfossés. Si la candidature de Montréal devait être retenue à la suite du dépôt des inscriptions, le 24 avril prochain, Gatineau pourra dès lors mieux déterminer son rôle et sa contribution dans le projet montréalais.

L’élu responsable du dossier ville intelligente à Gatineau, Martin Lajeunesse, s’est dit « satisfait » de la collaboration avec Montréal, mais il admet qu’il aurait préféré que Gatineau dépose elle-même un projet. « Nous en avons des projets de ville intelligente à Gatineau, mais les délais étaient trop courts, notamment en raison de l’obligation de procéder à une consultation publique », a-t-il précisé.

M. Lajeunesse n’est pas au fait des détails entourant la candidature de Montréal. « Une fois qu’on le saura, Gatineau pourra déterminer comment elle pourra intervenir en appui et en partage d’informations », dit-il. M. Lajeunesse s’attend à ce que Gatineau puisse profiter pleinement du produit intelligent qu’elle aura contribué à développer avec Montréal une fois que le projet aura été développé.