Grâce à l'initiative du conseiller du Versant et président du conseil municipal gatinois, Daniel Champagne, Gatineau sera l’hôte d’un tout premier rendez-vous des présidents de conseils municipaux québécois en septembre prochain.

Gatineau recevra les grandes villes en septembre

Gatineau sera l’hôte d’un tout premier rendez-vous des présidents de conseils municipaux québécois en septembre prochain.

C’est une initiative du conseiller du Versant et président du conseil municipal gatinois, Daniel Champagne. Il a envoyé une invitation à ses homologues des 10 plus grandes villes du Québec, mercredi soir, pour deux journées d’échanges et de réflexion sur les meilleures pratiques à adopter dans le monde municipal au Québec.

Ce sommet se tiendra les 12 et 13 septembre prochain et les représentants des trois plus grandes villes du Québec – Montréal, Québec et Laval – ont déjà confirmé leur présence.

« Quand je lui ai lancé l’idée, il a amené ça à l’UMQ (Union des municipalités du Québec) et en a parlé aux maires des 10 grandes villes. [...] Il y a beaucoup de lobbying qui a été fait par le maire de Gatineau auprès des autres grandes villes et je soupçonne que ça porte fruit », affirme M. Champagne.

Ce dernier soutient que l’idée germe dans son esprit depuis un certain temps, notamment après avoir eu des discussions avec ses homologues durant un sommet de l’UMQ ou de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

« Lorsque j’ai des discussions avec mes collègues, ils sont souvent surpris de la façon qu’on travaille à Gatineau, explique Daniel Champagne. Se donner un endroit d’échanges, un petit sommet, va nous permettre de savoir ce qui se passe ailleurs. Est-ce qu’il y a des choses qu’on ne sait pas qui, dans le fond, pourrait être un avantage pour Gatineau et vice-versa. »

Pour alimenter les discussions, quatre intervenants ont été invités par l’élu gatinois à participer au rendez-vous de septembre : le spécialiste de la gouvernance municipale à l’Université du Québec en Outaouais, Guy Chiasson, la professeure en sciences politiques Anne Mevellec de l’Université d’Ottawa, l’auteur du Guide de procédures des assemblées délibérantes, Michel Lespérance, ainsi que la députée de Hull et troisième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Maryse Gaudreault.

« Dans une situation de conflit entre deux personnes, est-ce que le président doit jouer un rôle de médiateur ? Qu’en est-il de la neutralité du président ? Toutes ces questions, c’est là la pertinence de la présence de Mme Gaudreault qui a une certaine neutralité dans sa présidence de l’Assemblée nationale. »

M. Champagne ajoute que cet événement permettra également aux présidents de conseils municipaux de se donner une voix auprès du gouvernement provincial s’ils constatent que certains changements à la loi sur la gouvernance dans le monde municipal seraient souhaitables.