La Ville de Gatineau entend rendre public le rapport sur sa propre gestion de la crise du printemps dernier et s’en servir pour améliorer certaines pratiques qui méritent de l’être.

Gatineau publiera les niveaux de l’eau

Gatineau partagera avec les citoyens, en temps réel, ce printemps, les informations qui lui parviendront sur les niveaux de l’eau des rivières. La Ville espère ainsi rassurer les riverains pour qui le traumatisme de mai dernier est encore bien présent.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a indiqué, lundi, percevoir une crainte de plusieurs résidents par rapport au niveau de l’eau dans les rivières. Il estime que de communiquer rapidement de l’information juste permettra d’apaiser les craintes de plusieurs.

Tout n’est pas encore déterminé dans les façons de faire, mais la Ville se ferait le relais du ministère de la Sécurité publique. 

« On pourrait, par exemple, réactiver nos textos comme on le faisait le printemps dernier pour informer les gens, a précisé M. Pedneaud-Jobin. Ce n’est pas parce que le ministère publie un communiqué que tous les citoyens seront au courant. Nous avions plus de 5000 inscriptions à nos textos le printemps dernier. On rejoignait presque tout le monde concerné. Je ne crois pas qu’on se dirige vers un autre printemps comme celui de l’an passé, mais de réactiver nos outils jusqu’en juin peut apaiser les gens et leur permettre de mieux se préparer si quelque chose devait se produire. »

La Ville de Gatineau entend aussi rendre public le rapport sur sa propre gestion de la crise du printemps dernier et s’en servir pour améliorer certaines pratiques qui méritent de l’être. 

Gatineau prévoit aussi appuyer Québec dans la simplification de ses programmes d’indemnisation. « On a beaucoup d’expertise et on est prêt à aider, indique le maire. Québec doit demeurer en état d’urgence lors du rétablissement. Après la crise, tout le monde est retourné dans son bureau pour gérer des programmes au lieu de continuer de gérer la crise. »