Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a rendu public, lundi, l’ensemble des informations disponibles sur le controversé terrain situé à l’angle de la rue Fraser et du boulevard Lucerne dont le processus de vente a été mis sur la glace, à la fin avril.
Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a rendu public, lundi, l’ensemble des informations disponibles sur le controversé terrain situé à l’angle de la rue Fraser et du boulevard Lucerne dont le processus de vente a été mis sur la glace, à la fin avril.

Gatineau publie toutes ses informations sur les terrain Fraser-Lucerne

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a rendu publiques, lundi, toutes les informations disponibles sur le controversé terrain situé à l’angle de la rue Fraser et du boulevard Lucerne dont le processus de vente a été mis sur la glace, à la fin avril.

Ce document que nous partageons ici a été préparé par les services municipaux après que le maire eût demandé à la direction générale de la Ville de partager toutes les données qu’elle avait concernant ce terrain. Ce document deviendra la nouvelle base de discussion du conseil municipal qui doit prendre une décision dans ce dossier le 7 juillet prochain. 

Le maire Pedneaud-Jobin a refusé les demandes d’entrevue du Droit à ce sujet. 

D’abord passée sous silence, la mise en vente de ce terrain révélée par Le Droit, à la mi-mars, a soulevé une vive controverse parmi les citoyens du quartier et les associations de résidents du secteur. La mobilisation a forcé le maire à faire un pas de recul au début du mois de mai et à exiger de la direction générale qu’elle suspende le processus de mise en vente. 

Cet arrêt des procédures a permis à la Ville de revoir toutes les analyses faites par le passé sur la valeur écologique du terrain de 5343 m2, ainsi que son potentiel archéologique. Le document rendu public lundi permet d’apprendre que ce lot était visé par une mise en vente à venir dans le Plan d’action immobilier 2018-2020, présenté à huis clos au comité exécutif en mars 2018. La mise en vente a aussi été autorisée par le d’un comité plénier à huis clos le 18 juin 2019. 

Le document montre aussi en détail l’évolution du couvert forestier et des zones humides dans le secteur depuis les années 1960. Des rapports sur la rainette faux-grillon et sur les différentes espèces d’oiseaux qui s’y trouvent ont aussi été intégrés au document rendu public par la Ville.