La Ville de Gatineau prolonge son contrat avec la firme Derichebourg.

Gatineau prolonge son contrat avec Derichebourg

En dépit des nombreux retards dans la collecte des matières résiduelles et des 43 000 $ d’amendes pour non-respect du contrat, le comité exécutif de la Ville de Gatineau a décidé, mercredi, de se prévaloir de sa première année optionnelle en 2021 avec la firme Derichebourg pour un montant de 12,2 millions $.

C’est le contexte de la pénurie de la main-d’œuvre qui a pour effet de faire exploser le prix des soumissions dans plusieurs villes de la province, le manque d’information détenue par la Ville quant à ses besoins futurs dans la gestion des matières résiduelles et les délais nécessaires pour établir un nouveau devis a poussé la municipalité à maintenir son association avec la multinationale européenne pour au moins une année supplémentaire à la fin du présent contrat. 

Par ailleurs, les Gatinois devront s’attendre, dans le futur, à ce que les retards dans la collecte des matières résiduelles deviennent quelque chose d’habituel. Le président du comité exécutif, Cédric Tessier, a précisé que la Ville est prête à accepter des délais de 24 heures, mais qu’elle sera intransigeante quant à l’annulation pure et simple d’une collecte. Ainsi, il pourrait devenir fréquent que la semaine de collecte s’étende jusqu’au samedi, notamment dans le secteur du centre-ville où la collecte doit habituellement se faire les vendredis. 

« Quand l’entrepreneur termine la collecte le samedi, ça lui coûte beaucoup plus cher que l’amende qu’il recevrait s’il décidait de juste arrêter là, explique M. Tessier. Sachant que ça lui coûte plus cher, c’est une bonne raison d’aménager l’horaire de la collecte pour qu’elle se termine. Mais c’est clair que s’il y a une annulation, on va donner une pénalité. »

Boudrias « déçue »

La conseillère Louise Boudrias s’est dite « déçue » du peu de solutions proposées par la Ville pour s’assurer que le service soit rendu tel que prévu au contrat avec Derichebourg. « Il n’y a pas de garantie que ça va s’améliorer, a-t-elle dit. Il y aura certainement d’autres retards. Le citoyen s’attend au service qu’on lui a promis. Quand il y a un retard de 24 h, je reçois beaucoup de plaintes. Quand il fait froid, il y a moins d’impact pour la senteur et les animaux, mais je vois déjà des impacts sur le déneigement. Les bacs vont se retrouver sur le trottoir et vont nuire au déneigement. On va bientôt le voir. »

Des modifications seront aussi apportées aux horaires de collectes spéciales afin de permettre à Derichebourg d’éviter les enjeux de livraison de services lors de ces périodes plus occupées. Ainsi, à partir de janvier prochain, les collectes d’encombrants se feront séparément dans l’est et dans l’ouest de la Ville. Il ne s’agit pas d’une réduction de service, mais d’un déplacement dans le temps. Les huit collectes d’encombrants prévues l’an prochain sont maintenues. 

M. Tessier a par ailleurs invité les citoyens qui seront à l’aise de le faire d’éviter de mettre leur bac de compost à la rue lorsque ce dernier n’est pas plein afin d’alléger la tâche des éboueurs. Il n’y a toutefois aucune restriction. Les citoyens pourront continuer de mettre leur bac brun à la rue chaque semaine tel que prévu au contrat de Derichebourg.