Michel Tremblay, directeur général adjoint à la Ville de Gatineau

Gatineau perd son directeur général adjoint

Michel Tremblay, un « p'tit gars du Vieux-Hull » embauché comme commis à la Ville de Hull il y a 36 ans et qui a gravi tous les échelons de son organisation, prend aujourd'hui sa retraite à titre de directeur général adjoint aux finances et à l'administration de la Ville de Gatineau.
Il a participé, mercredi, à sa dernière rencontre du comité exécutif. « Sa grande contribution à la gestion de la Ville va nous manquer, il laisse un trou béant derrière lui », a lancé le président du comité, Gilles Carpentier, en annonçant la nouvelle en tout début de séance. 
« Je me souviens de mon entrevue pour un poste de commis, dans les ateliers municipaux sur la rue Edmonton, de mon premier jour à la Ville de Hull, ici à la Maison du Citoyen qui venait tout juste d'ouvrir, raconte M. Tremblay. J'ai vécu beaucoup d'événements ici, comme d'apprendre la naissance de mes filles. »
Une partie du mérite de la « rigueur budgétaire » qu'affiche aujourd'hui la Ville de Gatineau lui revient. Il a été un acteur important dans le processus d'harmonisation qui a suivi la fusion municipale. Il a travaillé sur le plan financier à long terme de la Ville et eu à gérer la crise financière des régimes de retraite. Il a vécu bien des gels et des hausses de taxes. « J'ai vécu beaucoup de choses en 36 ans, dit-il. J'ai eu de beaux défis. Je pars serein, avec le sentiment du devoir accompli. J'ai eu beaucoup de plaisir à travailler ici. Pour ceux qui cherchent un emploi, la Ville de Gatineau c'est une belle organisation qui offre une multitude d'opportunités d'emplois. »
La directrice générale de la Ville de Gatineau, Marie-Hélène Lajoie, travaille avec M. Tremblay depuis la fusion. « C'est très valorisant pour moi de le voir partir en étant fier d'avoir servi les citoyens, avec le sentiment du devoir accompli, dit-elle. Il a donné beaucoup à l'organisation. »