Le conseil municipal de Gatineau.

Gatineau pas encore prête à dévoiler sa «liste d'épicerie» électorale

Outre le projet de train léger dans l’ouest de son territoire, la Ville de Gatineau n’est pas encore prête à partager aux partis politiques sa « liste d’épicerie » pour les élections fédérales.

C’est ce que le président du comité exécutif, Cédric Tessier, a indiqué mercredi matin, au moment même où le premier ministre Justin Trudeau se rendait à Rideau Hall pour dissoudre le Parlement. 

« Il va y avoir une liste qui va être rendue publique prochainement, mais c’est certain que la priorité numéro un demeure la même : on veut boucler le budget pour le train léger, on sait qu’en ce moment on a 60 % du budget bouclé, alors il faut aller chercher les 40 % restants. On est un peu dans la même situation qu’était la Ville de Québec, donc on veut profiter de la campagne pour qu’il y ait des engagements », affirme l’élu. 

À LIRE AUSSI : Des visions différentes sur le transport dans la circonscription de Gatineau

Lauzon tentera de garder son siège dans Argenteuil-La Petite-Nation

Les candidats de Glengarry-Prescott-Russell se préparent

Jugeant que la 43e campagne électorale est « encore jeune », M. Tessier soutient que le conseil va laisser la chance aux différents candidats « de se mouiller en temps et lieu ». 

Au sujet des autres priorités de la Ville de Gatineau, il a refusé de s’avancer, ajoutant que les demandes seront rendues publiques dans les jours à venir et qu’il ne souhaitait pas « scooper le maire ». 

La semaine dernière, Maxime Pedneaud-Jobin a laissé entendre qu’il souhaitait que le projet de train léger dans l’ouest, chiffré à 2,1 milliards $, prenne davantage de place que l’ajout d’un ou de plusieurs ponts interprovinciaux dans les débats de la campagne électorale. Même si les études ne sont pas terminées, il a affirmé que sur le terrain, d’ici le scrutin du 21 octobre, la Ville allait solliciter des « engagements financiers de tous les partis » pour financer 40 % de la facture. 

+

AbonnezvousBarometre

LOGEMENT ET TRANSPORT, LES PRIORITÉS DE WATSON

Le maire d’Ottawa soutient que le logement abordable et le transport au commun seront au cœur de ses demandes dans le cadre de la campagne électorale fédérale. Jim Watson soutient qu’un questionnaire sera envoyé aux chefs et aux candidats des principaux partis pour connaître leur position sur certains enjeux importants pour la capitale fédérale. 

« Certainement qu’une question pour les candidats concernera leur position face à la troisième étape du projet à Barrhaven, Stittsville et Kanata », souligne M. Watson. 

Le maire d’Ottawa dit avoir une bonne relation avec le gouvernement actuel, mais il n’appuiera pas formellement un parti. 

« Il y a une affiche sur mon parterre pour mon député, mais ça va se limiter à ça, déclare Jim Watson. Mon objectif au cours des prochaines semaines est d’établir un dialogue et s’assurer que nous continuerons d’avoir le soutien nécessaire pour la phase 3 du train léger et pour le logement abordable à travers la ville. »

Avec Julien Paquette, Le Droit