La Ville de Gatineau se lancera bientôt dans un grand ménage pour ramasser les « encombrants » jetés ici et là sur son territoire.

Gatineau lance une opération nettoyage

La Ville de Gatineau procédera prochainement à un grand ménage pour nettoyer son territoire des encombrants laissé par des citoyens un peu partout depuis l’entrée en vigueur, en juillet, des nouvelles règles touchant la collecte des matières résiduelles.

Le comité exécutif a pris la décision, mercredi, d’effectuer cette opération nettoyage des endroits jugés problématiques par les services municipaux. Au cours des derniers jours, des fonctionnaires ont quadrillé la ville à la recherche des dépôts sauvages. L’administration a maintenant un portrait exact de la situation et ce qu’il y a à ramasser. Le plan de l’opération doit être ficelé au cours des prochains jours avec la firme Derichebourg et les organismes partenaires de la Ville.

«On ne veut pas que ça s’éternise, on veut procéder rapidement, a indiqué le président du comité exécutif, Gilles Carpentier. Ce sont des encombrants qui souvent accumulent de l’eau et qui peuvent représenter une problématique de vermine et tout ça.»

M. Carpentier ne croit pas que l’annonce d’une telle opération va inciter les citoyens à jeter leurs encombrants n’importe où, sachant qu’ils seront bientôt ramassés. «Je fais appel au jugement de citoyens, dit-il. L’erreur serait de ne rien faire.»

La présidente de la commission sur l’environnement, Maude Marquis-Bissonnette, n’était pas en mesure d’indiquer si des secteurs étaient plus touchés que d’autres, mais elle a précisé que la situation était particulièrement problématique près de certains immeubles comptant plusieurs logements.

Pas une collecte

Mme Marquis-Bissonnette a aussi insisté pour rappeler que cette opération de nettoyage n’était pas une collecte à la porte. Les Gatinois devront attendre jusqu’au début octobre pour une première collecte générale d’encombrants.

Sa commission qui se rencontrera pour la première fois la semaine prochaine sera immédiatement saisie du dossier. Elle aura le mandat, avec l’administration, d’étudier les différentes options qui permettraient de réajuster le tir à long terme.

En attendant, les Gatinois peuvent toujours se départir de leurs encombrants en se rendant au centre de transbordement qui sera gratuit pour la population à partir de ce jeudi. L’écocentre offrira aussi des heures d’ouverture prolongée à partir du 2 septembre prochain.