La Ville de Gatineau estime que l'autorisation de l'utilisation des sacs de plastique compostable devrait permettre de composter annuellement 2711 tonnes de plus qu'en 2013.

Gatineau facilite le compostage à ses citoyens

Les Gatinois pourront dès avril prochain déposer leurs restes de table dans des sacs de plastique compostable.
La Ville de Gatineau accepte ainsi de réduire la qualité du composte qu'elle achemine à l'usine de Moose Creek, dans l'est ontarien, et d'augmenter les coûts de traitement par tonne. Par contre, elle vient faciliter la vie de milliers de citoyens qui faisaient cette demande depuis longtemps.
L'entrée en vigueur du nouveau contrat de collecte du composte, en mars, permettra à la municipalité d'offrir cette possibilité. Il en coutera toutefois 2 millions $ de plus à la Ville sur une période de quatre ans, soit une somme totale de 9,26 millions $. 
La Ville estime toutefois que l'autorisation de l'utilisation des sacs de plastique compostable devrait permettre de composter annuellement 2711 tonnes de plus qu'en 2013. Cette donnée n'est pas négligeable compte tenu que le tonnage de composte provenant de Gatineau plafonne depuis plusieurs années et que Gatineau devra trouver le moyen de détourner plus de 28 000 tonnes de l'enfouissement d'ici 2020. 
«Nous stagnons et il faut donner un grand coup, a insisté le conseiller Cédric Tessier. Nous aurons à faire de l'éducation du public, expliquer quels sont les bons sacs de plastique à utiliser, mais nous y arriverons, le citoyen n'est pas stupide.»
De fait, seuls les sacs de plastique compostable certifiés par le Bureau de la normalisation du Québec seront acceptés. La Ville entend en informer la population adéquatement et avisera les commerçants de prévoir un approvisionnement suffisant pour répondre à la demande.