L’intégration de la nouvelle façon de concevoir les rues de Gatineau pourrait se faire dans les prochains mois par le biais de l’adoption des règles de concordance liées au schéma d’aménagement.

Gatineau envisage un nouveau modèle de rue

L’ère où Gatineau concevait l’aménagement de ses rues et ses boulevards d’abord et avant tout en fonction des automobilistes tire peut-être à sa fin. La Ville pourrait d’ici la fin de l’année embrasser le concept des « rues complètes » dans le but de favoriser la sécurité pour ceux qui choisissent les transports actifs.

Deux projets de règlement seront déposés au conseil municipal, mardi, afin de revoir le modèle actuel de rues à Gatineau et éventuellement intégrer les principes des « rues complètes » quand vient le temps d’en construire de nouvelles ou de réaménager les plus anciennes. 

« La rue complète vient en quelque sorte renverser le fardeau de la preuve, explique Maude Marquis-Bissonnette, présidente de la commission de développement du territoire, de l’habitation et de l’environnement. La rue n’est plus destinée de facto à l’automobile. Elle est conçue en pensant à tous les modes de déplacement, autant pour la voiture que les cyclistes, les piétons et le transport en commun. Quand on construit une nouvelle rue et qu’on n’y intègre pas une piste cyclable, il faut démontrer pourquoi ce n’est pas nécessaire. »

Le concept de rues complètes est une réponse concrète aux exigences du nouveau schéma d’aménagement de la Ville de Gatineau. Le chapitre V du volumineux document donne des indications très claires sur la voie que souhaite prendre l’administration dans l’avenir à ce chapitre. Il est prévu de créer des itinéraires de marche et de vélo « attrayants, sécuritaires et conviviaux » grâce aux aménagements futurs. L’une des actions prévues au schéma est de profiter des travaux majeurs pour incorporer des infrastructures de transports actifs, à savoir, par exemple, des trottoirs, des bandes cyclables et des supports à vélo.

Mme Marquis-Bissonnette précise que concrètement, les Gatinois peuvent s’attendre, au cours des prochaines années, à voir apparaître des rues un peu plus étroites, mais équipées de trottoirs plus larges et de pistes cyclables idéalement en retrait de la rue. Dans les meilleures pratiques observées dans les municipalités qui ont fait le choix de la rue complète, des arbres séparent souvent la chaussée de la piste cyclable et la largeur des voies pour les automobiles est de trois mètres. Elle est actuellement en moyenne de 3,5 mètres. 

Un tel changement dans la planification des rues ne s’observe pas à grande échelle du jour au lendemain. La Ville de Gatineau n’envisage pas de refaire toutes ses rues à court terme. « Mais quand c’est prévu, il faut commencer à intégrer la rue complète dans la conception de nos plans et devis », précise la conseillère du Plateau. D’importants chantiers se profilent à Gatineau, à savoir la réfection du boulevard Saint-Joseph et de la rue Notre-Dame. Le boulevard La Vérendrye et le chemin Pink feront aussi l’objet de travaux majeurs au cours des prochaines années. 

L’intégration de la nouvelle façon de concevoir les rues de Gatineau pourrait se faire dans les prochains mois par le biais de l’adoption des règles de concordance liées au schéma d’aménagement. Mme Marquis-Bissonnette s’attend à ce que d’ici là, l’administration présente une analyse des impacts d’un tel changement. Le conseil aurait à prendre une position sur cette question en avril prochain. Le dossier doit aussi être traité devant la commission du développement du territoire, de l’habitation et de l’environnement.

CONSULTATION SUR LE « NOUVEAU » BOULEVARD SAINT-JOSEPH

Le concept d’aménagement du boulevard Saint-Joseph, à qui la Ville de Gatineau offrira une cure de jeunesse estimée à 58 millions $, sera soumis au public, le lundi 19 mars prochain. 

Il s’agira d’une première occasion pour la population de jeter un œil sur les plans préliminaires de la Ville pour cette artère commerciale dont la chaussée a depuis longtemps atteint sa fin de durée de vie utile. 

Les premiers travaux doivent débuter au cours de l’été. Il s’agit de réfections de services municipaux sous terrains. 

Le boulevard sera ensuite refait au complet entre les boulevards Saint-Raymond et Alexandre-Taché. L’infrastructure routière et l’ensemble des aménagements de surface seront reconstruits. 

Le concept final et le rapport de la consultation publique doivent être présentés lors d’une séance porte ouverte en juin prochain. 

La rencontre se déroulera lundi prochain, dès 18 h, au centre communautaire Yvon A-Grégoire, au 70 boulevard Saint-Joseph.