L’amélioration de la continuité du réseau et la réalisation d’aménagements plus sécuritaires sont les deux grandes priorités identifiées par les cyclistes consultés par la Ville de Gatineau.

Gatineau dévoile son plan vélo

Gatineau a l’occasion de montrer de quel bois elle se chauffe lorsqu’elle dit vouloir redevenir la capitale du vélo qu’elle était. La Ville présente publiquement, ce mercredi, son plan directeur vélo qui doit déterminer les principales actions à mettre de l’avant au cours des prochaines années pour y arriver.

Les cyclistes attendent ce plan depuis plusieurs années. Les élus parlent de l’importance de revendiquer à nouveau le titre de la capitale du vélo depuis 2013. Dans nos pages opinons de notre édition d’aujourd’hui, le président du conseil municipal et responsable du dossier vélo, Daniel Champagne, dit qu’il est temps pour Gatineau de « redonner à la bicyclette toute la place qu’elle mérite ».

Il faut, selon lui, investir davantage dans les infrastructures, faire le virage vers les « rues complètes » et aménager un réseau sécuritaire et continu. « Il faut offrir des conditions favorables aux cyclistes, mais surtout à ceux qui hésitent encore à remplacer des trajets auto en trajets vélo », écrit-il.

Des consultations publiques sur le réseau cyclable gatinois ont eu lieu il y a un an. L’utilisation par les participants d’une cartographie interactive a permis à la Ville de colliger une foule de données pertinentes sur les modes de transport des Gatinois, les trajets utilitaires les plus utilisés et les tronçons manquants.

Les deux grandes priorités identifiées par les cyclistes sont d’améliorer la continuité du réseau et de réaliser des aménagements plus sécuritaires. Plusieurs, automobilistes comme cyclistes, revendiquent des liens cyclables séparés des voitures. Ces deux éléments devraient occuper le haut de la liste des priorités de la Ville selon près de 60 % des 686 répondants. Près de 95 % des Gatinois consultés considèrent que Gatineau doit investir plus dans son réseau cyclable.

Plus la piste cyclable est près du cœur du centre-ville, plus elle a suscité de commentaires. Plus de la moitié des quelque 2200 commentaires recueillis concernant le réseau des districts Hull-Wright, Parc-de-la-Montage-Saint-Raymond et Manoir-des-Trembles.

D’après les informations qui émanent de ces commentaires, l’intersection des rues Eddy et Laurier est la plus dangereuse de toute la ville pour les vélos. Elle est suivie de près par celle où se rejoignent le boulevard Saint-Raymond et la piste cyclable de la rue Gamelin. L’intersection Alexandre-Taché et Montcalm jouit aussi d’une mauvaise réputation.

L’outil interactif offre une panoplie de détails tronçon par tronçon. Ainsi, selon le rapport de consultation, c’est la piste cyclable du corridor du Rapibus, entre le Casino et le boulevard Montclair qui fait l’objet du plus grand nombre de signalements en raison de sa dégradation. Les boulevards Alexandre-Taché et Saint-Joseph sont aussi parmi les pires tronçons en ville pour un cycliste.

Le Plan directeur vélo de la Ville de Gatineau sera dévoilé à la population lors d’une séance portes ouvertes de 16 h 30 à 20 h à la Maison du citoyen. Il doit être officiellement présenté au conseil municipal pour une adoption en juin prochain.