Le Quartier-du-Musée demeure méconnu de la population gatinoise

Gatineau dévoile son plan pour le Quartier-du-Musée

Officiellement protégé depuis la fin de l’été 2018 au terme d’un débat qui avait autant divisé le conseil que la population, le Quartier-du-Musée demeure méconnu de la population gatinoise. Afin de remédier à la situation, la Ville a dévoilé, mercredi, un plan qui s’étend sur trois ans et qui doit permettre à ce morceau du patrimoine gatinois de regagner toutes ses lettres de noblesse.

Des gestes ont déjà été posés, en 2019, afin de faire mieux connaître le quartier, mais les actions doivent s’intensifier en 2019. Une somme de 738 500 $ y sera consacrée afin de mettre en valeur les éléments historiques du quartier, mais aussi pour appuyer les propriétaires qui souhaitent rénover leur maison tout en respectant les nouvelles normes découlant de la protection patrimoniale. 

Le Quartier-du-Musée sera de nouveau intégré au Sentier culturel en 2020 et fera l’objet d’une présentation historique plus pointue, notamment grâce à la réalisation d’un circuit patrimonial sous forme de brochure. L’installation de plaques commémoratives doit se poursuivre. Des capsules vidéo seront produites et les visites guidées faites en partenariat avec la Société d’histoire de l’Outaouais seront intégrées à la programmation estivale en patrimoine. Le Théâtre Dérives urbaines est à mettre la touche finale à une nouvelle pièce qui permettra de découvrir le quartier sous la forme d’un parcours théâtral. La Ville lance aussi un appel à tous visant à constituer une banque numérique d’archives sur le Quartier-du-Musée. La Ville offrira aussi un accompagnement pointu pour les propriétaires qui veulent rénover la façade de leur bâtiment. 

«Encore aujourd’hui, la grande majorité des Gatinois ne sait pas c’est quoi et c’est où le Quartier-du-Musée, a reconnu le conseiller du centre-ville, Cédric Tessier. Un plan comme celui-là va permettre de bien le définir et d’amener les gens à le visiter. Ça va faire réaliser à bien du monde la richesse de ce quartier-là.»

La présidente de la commission des arts, de la culture et des lettres, Isabelle N. Miron, reconnaît que les Gatinois «n’ont pas compris dans l’ensemble pourquoi on a voulu protéger ce quartier et c’est là qu’on est rendu, il faut leur expliquer». 

La Ville de Gatineau, avec les conseillers Cédric Tessier et Isabelle Miron en tête, propose un plan d’action qui s’étend sur trois ans afin de redonner ses lettres de noblesse au Quartier-du-Musée.

L’historienne Michelle Guitard qui a documenté avec rigueur le Quartier-du-Musée estime que ceux qui se donneront la peine de découvrir ce quartier «vont découvrir leurs racines, mais aussi plein de personnages qui ont joué un rôle important dans la ville et toute la région, des politiciens, des entrepreneurs, des acteurs du milieu culturel et des commerçants». 

Selon elle, la protection patrimoniale et les efforts pour en faire un lieu identitaire sont les meilleurs outils pour bloquer le «développement sauvage» dans le secteur. «Il y a un processus d’amour qui va se faire entre le lieu et les citoyens, dit-elle. Ce n’est jamais gagné. On est au commencement. Il y aura de plus en plus d’études sur le caractère social et commercial du quartier. Les gens seront étonnés de découvrir autant de choses ici.»

Lisa Constantine, porte-parole du regroupement Protégeons le Quartier-du-Musée, croit que les démarches mises de l’avant par la Ville de Gatineau permettront de mettre en valeur le quartier, mais aussi d’affirmer la volonté de le protéger. «Si le développement est encadré et que la Ville ne fait pas trop de dérogations, je crois que ce sera assez pour éviter le développement sauvage», a-t-elle dit.