Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a affirmé que c’est même en quelque sorte à sa demande que la CCN a formé ce comité qui sera responsable de conseiller la société d’État sur les projets spécifiques à mettre de l’avant pour réaménager et animer les berges de la rivière des Outaouais.

Gatineau aura un siège au comité de la CCN

Alors que la corporation Place des festivals doit faire son deuil d’un siège au comité consultatif de la Commission de la capitale nationale (CCN) sur l’aménagement des berges, la Ville de Gatineau, elle, y sera présente et compte bien y jouer un rôle important, a appris Le Droit.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a affirmé que c’est même en quelque sorte à sa demande que la CCN a formé ce comité qui sera responsable de conseiller la société d’État sur les projets spécifiques à mettre de l’avant pour réaménager et animer les berges de la rivière des Outaouais.

« C’est à ma demande que Gatineau joue un rôle plus grand dans ce dossier, a-t-il indiqué au Droit. La CCN y a répondu en formant ce comité qui permettra d’avoir une vision d’ensemble et plus complète de ce qu’on doit faire sur la rive nord de la rivière. C’est Gatineau qui entre dans l’ADN de la CCN. Ce n’est pas rien. Ça fait longtemps qu’on voulait entrer dans les murs de la CCN. Il y a le conseil d’administration, mais là nous participerons à la planification de notre rive. C’est clair qu’on sera là. On sera consulté constamment sur ce qui se passe sur notre territoire et c’est selon moi un pas de géant qu’on vient de faire. »

La présence à ce comité de corporation Place des festivals a été écartée, notamment en raison de l’aspect de promotion qui caractérise l’organisation dirigée par Claude Hamelin et présidée par la conseillère Louise Boudrias. Les autres membres de ce comité ne sont pas encore connus.

La CCN doit en dévoiler la composition en avril prochain.