La Ville de Gatineau a annoncé, mardi, une série d’assouplissements visant à soutenir les organismes et les entreprises de son territoire pendant la pandémie de COVID-19.
La Ville de Gatineau a annoncé, mardi, une série d’assouplissements visant à soutenir les organismes et les entreprises de son territoire pendant la pandémie de COVID-19.

Gatineau annonce une nouvelle série de mesures d’aide

La Ville de Gatineau a annoncé, mardi, une série d’assouplissements visant à soutenir les organismes et les entreprises de son territoire pendant la pandémie de COVID-19.

Le conseil a d’abord adopté la recommandation du comité exécutif de permettre à 230 organismes communautaires, sportifs et culturels de toutes sortes de conserver 100 % des subventions qu’ils ont reçu en 2020. Cela représente une enveloppe de plus de 7 millions $. 

Le président du comité exécutif, Cédric Tessier, affirmait à ce sujet, au Droit, lundi, que la Ville demeure consciente que l’argent pourrait servir à autre chose que ce qui était prévu et que certains de ces organismes pourraient ne pas passer à travers la crise.  Selon lui, le contexte particulier de la crise impose que le conseil fasse tout en son pouvoir pour aider financièrement les organismes à survivre. 

En après-midi, la conseillère Louise Boudrias a tenté de convaincre ses collègues du conseil de contraindre les organismes qui oeuvrent dans le domaine de l’événementiel et dont les activités prévues n’auront pas lieu en raison des restrictions sanitaires à conserver 20 % des sommes versées dans leurs coffres pour 2021. 

Mike Duggan qui siège à la Table de concertation des événements et comme président du comité de vérification de la Ville a affirmé que l’heure n’était pas à la microgestion dans les affaires comptables des organismes et qu’il avait confiance au mécanisme de reddition de compte qui sera mis en place. Le président du conseil municipal, Daniel Champagne et le conseiller Gilles Carpentier ont pour leur part critiqué le côté arbitraire de la proposition de Mme Boudrias. «Pourquoi 20 % et pas 15 % ou 18 %, a demandé M. Champagne. C’est basé sur quoi? Pour un organisme, ça peut être facile de conserver un tel montant, alors que pour d’autres ça peut être très difficile.»

Mme Boudrias a retiré son amendement lors du conseil municipal en soirée et s’est rangée derrière la recommandation du comité exécutif. 

La conseillère Louise Boudrias

Loyer réduit

La Ville a aussi annoncé qu’elle réduisait de 75 % le loyer mensuel de 26 locataires d’immeubles municipaux afin d’alléger leur pression financière pour les mois d’avril, mai et juin. Cette mesure représente une perte de revenus de 70 000 $ pour la Ville de Gatineau. 

Par ailleurs, l’échéance de renouvellement pour quelque 4000 détenteurs de permis d’affaires à Gatineau est reportée au 31 août prochain. La Ville prolonge aussi les permis de construire. Ainsi un délai supplémentaire de 26 jours est accordé pour les permis de construction reliés à des livraisons d’unités résidentielles entre le 27 septembre 2019 et le 20 avril 2020. Pour les autres permis de construction émis entre septembre 2019 et le 11 mai 2020, un délai supplémentaire de 47 jours est accordé. La Ville souhaite ainsi ne pas pénaliser inutilement les détenteurs de permis pour qui l’arrêt de l’industrie de la construction a retardé l’ouverture de leur chantier. 

Ces différentes mesures représentent des dépenses supplémentaires et imprévues pour la Ville qui viendront s’ajouter au manque à gagner qui pourrait atteindre 35 millions $ pour l’année en cours.