Le coût total du projet évalué à un peu plus de 80 millions $ en 2018 atteint maintenant 101,8 millions.
Le coût total du projet évalué à un peu plus de 80 millions $ en 2018 atteint maintenant 101,8 millions.

Futur Guertin: VMSO obtiendrait un prêt d’Investissement Québec

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Le projet du futur aréna Guertin est sur le point d’être sauvé. Vision multisports Outaouais (VMSO) vient d’obtenir une proposition de financement supplémentaire de 21 millions $ pour terminer le projet de la part d’Investissement Québec (IQ). L’information a été rendue publique mardi après-midi lors du caucus préparatoire au conseil municipal de la Ville de Gatineau. Le conseil des ministres doit toutefois encore entériner le prêt pour que le montant soit versé.

Ce prêt sera assorti d’une hypothèque de second rang à la faveur d’IQ et assujetti à un taux d’intérêt qui n’a pas été rendu public. Le prêt sera amorti sur une période de 35 ans. En contrepartie, Investissement Québec exige de la Ville qu’elle paie un peu plus pour la location des heures de glace afin d’assurer une meilleure rentabilité du projet pour l’organisme. Cela aura pour effet de réduire encore un peu les économies que la Ville de Gatineau comptait réaliser à long terme dans ce dossier. 

Ainsi, le prix de location d’une heure de glace dans le futur complexe coûtera 310 $ à la Ville. Le prix devra être indexé de 1,9 % annuellement, pendant 35 ans. Lors de la réouverture du protocole d’entente avec VMSO, en juillet dernier, la Ville avait déjà accepté d’augmenter le coût de location, le faisant passer de 260 $ de l’heure originalement à 302 $. L’augmentation des coûts de location par rapport au prix initial négocié en 2018 coûtera 335 000 $ de plus annuellement aux contribuables. Gatineau prévoit acheter un total de 7700 heures par année afin de répondre aux besoins de la programmation municipale.

Risque d’un éléphant blanc

Le prêt offert par IQ doit être approuvé par le conseil des ministres prochainement. «La décision du conseil des ministres doit avoir lieu au cours des prochaines semaines», a indiqué au Droit le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe. 

Le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe

«On a travaillé tout l’été pour trouver des solutions et là nous avons une recommandation positive d’Investissement Québec. Je ne veux pas présumer de la décision du conseil des ministres, mais pour le gouvernement c’est un projet important qui doit être concrétisé, a-t-il-indiqué. On avait deux options, soit on trouve une solution, soit on est pris avec un éléphant blanc en plein coeur de Gatineau. On se devait de trouver une solution. La décision du conseil des ministres sera l’étape ultime.»

Le modèle défendu par le maire Maxime Pedneaud-Jobin pour le futur complexe quatre glaces représente encore des économies pour la Ville, mais moins que ce qui était prévu au départ. Lors de la signature de la première entente, en 2018, la Ville estimait que les économies à long terme atteindraient 33 millions $. Avec l’augmentation des coûts de location, ces économies seront réduites à 20 millions $. Le projet demeure toutefois plus rentable que s’il avait été construit et entièrement géré par la municipalité, a assuré la direction générale de la Ville de Gatineau. Le maire a indiqué que la solution présentée est «intéressante pour les jeunes, pour les contribuables et pour les Olympiques», d’autant plus, a-t-il ajouté, qu’il est moins cher de maintenir un chantier en activité que d’y cesser l’activité pour reprendre le travail plus tard. 

Un modèle qui «tient la route»

M. Pedneaud-Jobin a ajouté que ce prêt offert par IQ vient par la bande reconfirmer la pertinence du modèle mis de l’avant par la Ville pour mener à bien ce projet. «Ce qui me rassure beaucoup c’est que pour arriver à ce prêt il y a eu une démarche de vérification et d’analyse du cadre financier, a-t-il dit. Ce prêt démontre que des institutions externes ont confiance en notre modèle et qu’il tient toujours la route.»

Le président de VMSO, Alain Sanscartier, était évidemment bien heureux de la nouvelle. «Le prêt qui nous est offert est lié à notre capacité de rembourser et ce montant supplémentaire va nous permettre de compléter les travaux du complexe quatre glaces, a-t-il assuré. C’est très positif et je me dois de souligner le travail qui a été fait dans ce dossier au cours des derniers mois par la Ville de Gatineau et sa direction générale qui ont assumé beaucoup de leadership.»

Cette recherche de financement de VMSO a été rendue nécessaire quand les travaux du futur complexe ont dû être suspendus, en mai dernier, en raison d’un manque de liquidité de la part de l’organisme pour terminer les travaux. Le projet était déjà plombé par des dépassements de coûts d’environ 10 millions $ en début d’année. La fermeture des chantiers en raison de la pandémie de COVID-19 et la hausse importante des coûts de construction n’ont fait qu’exacerber les problèmes de l’organisme qui voyait ses revenus réduits à néant à cause de la fermeture de son Complexe Branchaud-Brière lors du confinement. 

Le coût total du projet évalué à un peu plus de 80 millions $ en 2018 atteint maintenant 101,8 millions.