Myriam Nadeau, présidente de la Société de transport de l’Outaouais.

Fusion STO-Gatineau: un premier coup d’œil

La recommandation pour analyser une éventuelle intégration de certains services corporatifs de la Société de transport de l’Outaouais (STO) à ceux de la Ville de Gatineau est un des éléments qui avaient vivement retenu l’attention lors de l’étude du budget 2018 à Gatineau.

La vitesse avec laquelle l’auteur de cette recommandation, le conseiller Gilles Carpentier, souhaitait avancer dans ces travaux avait donné lieu à un débat rangé avec la présidente de la STO, Myriam Nadeau, qui souhaitait pouvoir repousser dans le temps cette analyse.

À LIRE AUSSI : Hausse de taxes de 2,1 % à l’horizon pour Gatineau

> Les hauts et les bas de l’étude du budget gatinois

> Trois investissements majeurs prévus à Gatineau

Le conseil avait toutefois statué, à la majorité, qu’un premier rapport sur l’état d’avancement des travaux devait être présenté lors de l’étude du budget de novembre prochain. Il doit comprendre un plan de travail et un échéancier.

Les conclusions doivent être présentées au conseil à la fin de 2020.

« Des rencontres de travail ont eu lieu et le dossier suit son cours », a indiqué la direction générale de la Ville de Gatineau.

La STO affirme collaborer avec la Ville de Gatineau dans ce dossier.

Le conseiller Daniel Champagne dit s’attendre à ce que « la table soit mise cet automne » dans ce dossier, dit-il, afin que le conseil puisse avoir un premier portrait de la faisabilité de l’exercice et de la capacité légale d’unifier certains services.

Il dit que cette présentation doit être faite en public.