France D'Amour sur la scène TD musiparc à Gatineau.
France D'Amour sur la scène TD musiparc à Gatineau.

France D'Amour ouvre la série de spectacles TD musiparc à Gatineau

La bête de scène France D’Amour a lancé mardi soir la série de spectacles TD musiparc à Gatineau sur les notes de «Je n’irai pas ailleurs», pièce de son album Le Présent.

Mesures d’hygiène sanitaire obligent en cette période de déconfinement, c’est dans leur véhicule en syntonisation une fréquence FM que les fans de l’auteure-compositrice-interprète ont assisté au spectacle à l’ancien ciné-parc Templeton, dans l’est de la ville. 

Les concerts de klaxons ont remplacé les salves d’applaudissements après chaque pièce.

«Je n’ai jamais autant aimé me faire klaxonner», a lancé la rockeuse qui n’hésitait pas à interagir avec les spectateurs, en leur ayant notamment demandé de faire avec elle quelques réchauffements de cordes vocales ainsi qu’un concert de klaxons avant d’entamer sa première chanson.

«À soir, c'est bien, bien spécial. Je suis vraiment contente que vous soyez là, de vivre cette expérience unique», a-t-elle signalé.

Les spectateurs étaient visiblement contents de se payer une belle sortie après une période de plus de trois mois de confinement liée à la pandémie de la COVID-19. Il y avait sur le site une quarantaine de véhicules avec de deux à quatre personnes à bord.

Vicky Deselliers, d’Aylmer, était présente avec son oncle et sa tante. Le spectacle était une excellente excuse pour sortir de la maison.

«Ça fait du bien», a-t-elle résumé. 

«Ce n’est pas fini, mais (le confinement) ça a été long, et c’est difficile. On n’est pas faits pour rester chez nous, dans nos maisons», a continué celle qui avait bien hâte de voir France D’Amour en spectacle mardi soir.

La famille Sarazin de L’Ange-Gardien était aussi parmi les spectateurs.

«Chaque année on va voir les spectacles de la Saint-Jean dans le Vieux-Hull. Alors je trouvais que c’était une bonne idée de nous permettre de fêter quand même la Saint-Jean, et on aime beaucoup France D’Amour», a partagé Mme Sarazin.

«Ça nous rappelle aussi de l’époque où on venait au ciné-parc», a-t-elle ajouté, bien satisfaite d’ailleurs d’être aussi près de la scène.

France D’Amour compte treize albums à son actif, dont son premier, Animal, sorti en 1992 avec sa chanson Laisse-moi la chance qui l’a propulsé comme artiste établie. Animal est d’ailleurs certifié disque d’or, tout comme Déchaînée, son deuxième album.

De bons sièges

Il s’agissait du premier rassemblement grand public en Outaouais depuis le début des mesures de déconfinement. 

Pour ceux et celles qui ont manqué sa prestation, France D'Amour et son band seront à nouveau sur scène à l'ancien ciné-parc Templeton mercredi soir, lors de la fête nationale des Québécois, pour un deuxième spectacle consécutif à Gatineau.

Une quarantaine de véhicules ont pris place devant la scène où s'est produite France D'Amour avec son band.

La programmation estivale TD musiparc présente une centaine de spectacles cet été dans cinq villes du Québec, dont Gatineau.

En musique, l’ex-ciné-parc de Templeton accueillera, dans l’ordre, à nouveau France D’Amour (le 24 juin), Guylaine Tanguay (25 juin) et The Lost Fingers (26 et 27 juin), 

En juillet, Geneviève Jodoin & Laurence Jalbert (le 1er), Marc Hervieux (le 2), Marc Dupré (les 3 et 4), Mélissa Ouimet (le 5), 2Frères (les 8 et 9), Kevin Parent (le 11), deux autres formations franco-ontariennes, soit LGS (Le Groupe Swing), précédé des Rats d’Swompe (le 12 juillet), Bruno Pelletier (le 16), Matt Lang (17 juillet) et Roxane Bruneau (le 18) fouleront la scène.

Le site gatinois recevra aussi la visite des humoristes Réal Béland (10 juillet), Les Denis Drolet (15 juillet) et Dominic et Martin (19 juillet).