Frais de croissance : plusieurs projets à risque en 2017

Une soixantaine de parcs, espaces verts et sentiers récréatifs feront l'objet d'investissements en 2016, à Gatineau. Ce nombre pourrait cependant être appelé à diminuer en 2017, une conséquence directe de la défaite de la Ville en Cour supérieure dans le dossier des frais de croissance.
Une somme de 10 millions $ sera directement injectée pour améliorer des parcs et espaces verts cette année. 
Une partie importante de cette somme était puisée à même les frais de croissance perçus par la Ville auprès des promoteurs immobiliers. Malgré son revers devant les tribunaux, les investissements prévus pour 2016 ont été maintenus. 
Ça sera différent en 2017, prévient le maire Maxime Pedneaud-Jobin. 
« Pour l'an prochain, nous sommes en train de faire des calculs, mais avec moins d'argent, nous faisons moins de projets, a-t-il dit. Il y a une réflexion à faire pour l'an prochain. Est-ce que certains projets sont suffisamment prioritaires pour qu'on s'endette ? Je ne sais pas. Il y aura beaucoup de discussions politiques à faire. J'imagine que des décisions finales seront prises lors du budget. »
Des projets à risque
Le Plan quadriennal d'investissement des parcs et des infrastructures récréatives, sportives et communautaires 2015-2018 de la Ville de Gatineau, dont LeDroit a obtenu copie, évalue à 3,1 millions $ les travaux au calendrier de 2017.
C'est notamment dans cette liste de 35 projets que les élus devront faire des choix pour 2017, dont certains seront assurément déchirants.
Les projets dits de « volet I » sont qualifiés de « nécessaires afin que les aires de jeux respectent les normes » de sécurité et environnementales. Il y en a pour 1,1 million $ en 2017.
Les projets de « volet II » ciblent les « réparations majeures et de la reconstruction partielle ou totale d'équipements extérieurs spécialisés afin de maintenir la qualité du service rendu par l'équipement », peut-on lire dans le document. Un peu plus de 1 million $ doit être investi dans ces travaux. Les « volets III et IV » concernent des améliorations d'aménagement et des coûts d'acquisition de terrain pour consolider ou créer des parcs de quartier. Une somme de 227 000 $ doit servir à financer ces travaux en 2017.
 Finalement, le « volet V » correspond aux coûts d'acquisition de terrain pour ajouter un ou des équipements sportifs supplémentaires sur un terrain, ou pour créer un nouveau site d'excellence. Une enveloppe de 746 000 $ a été identifiée par le conseil pour ce volet dans le plan quadriennal.