Au terme des travaux de modernisation et d'agrandissement, qui permettront de hausser de 55 % la capacité de filtration quotidienne des installations, l'usine sera à la fine pointe de la technologie.

Fini l'arrosage mécanique pour quatre mois

Dans le but de s'assurer que le niveau d'eau des réserves soit suffisant pendant les travaux de modernisation de l'usine de production d'eau potable du secteur Hull, qui se comparent à une véritable opération à coeur ouvert, la Ville de Gatineau adopte des mesures exceptionnelles pour restreindre la consommation d'eau dans les secteurs Aylmer et Hull.
Dès vendredi, l'arrosage mécanique sera interdit pour les quelque 140 000 citoyens qui habitent ces endroits, une consigne qui demeurera en vigueur jusqu'au 31 décembre. En temps normal, celui-ci est permis trois jours par semaine (de 3 h à 5 h), dépendant de l'adresse civique des résidences.
Pour s'assurer de la bonne collaboration des citoyens, des patrouilleurs seront déployés dans les rues jour et nuit dès cet automne. Les contrevenants à cette règlementation temporaire s'exposeront à des constats d'infraction de 200 $. 
Les habitants des secteurs concernés seront aussi invités, durant les quatre prochains mois, à réduire autant que possible leur consommation d'eau potable aux heures de pointe, soit entre 5 h et 8 h de même qu'entre 17 h et 20 h du lundi au vendredi. Il est, à titre d'exemple, suggéré de d'utiliser le lave-vaisselle et la laveuse à d'autres moments de la journée.
« On fait cette demande, car dans l'usine, il y a trois décanteurs et dans les trois prochains mois chacun d'eux va être modernisé à tour de rôle. On va alors perdre un tiers de la capacité de l'usine. On a besoin de s'assurer d'avoir une bonne quantité et une bonne qualité d'eau, qui est désinfectée et qui a été en contact avec le chlore assez longtemps », soutient la directrice du Service de l'environnement, Chantal Marcotte. 
Ne cachant pas que personne ne souhaite en arriver là, elle ajoute que la Ville de Gatineau se garde la porte ouverte pour une éventuelle interdiction totale d'arrosage extérieur advenant que la population ne collabore pas suffisamment. 
« Actuellement, les gens arrosent beaucoup la nuit. La consommation durant cette période est quasiment aussi grande que celle enregistrée à la pointe horaire de l'heure du souper, alors que la nuit, c'est à ce moment qu'on fait des réserves », dit-elle.
À la fine pointe de la technologie
Réalisée au coût de 68 millions $, la cure de rajeunissement de l'usine sise sur le boulevard Lucerne, qui date de 46 ans, s'échelonnera jusqu'à l'été 2019. Elle permettra entre autres de remplacer les équipements de décantation, de chloration, de filtration et de pompage, en plus de la tuyauterie. Les médias ont d'ailleurs pu constater l'ampleur du défi logistique que représentent les travaux lors d'une visite mercredi. 
Au terme des travaux de modernisation et d'agrandissement, qui permettront de hausser de 55 % la capacité de filtration quotidienne des installations, l'usine sera à la fine pointe de la technologie. La future chaîne de traitement de l'eau inclura un tout nouveau procédé d'interozonation suivi d'une filtration biologique. 
« On va avoir des équipements récents, les meilleures technologies. La grande nouveauté, le système d'interozonation, agira comme une deuxième barrière bactériologique, entre autres en cas d'éclosion de cyanobactéries dans la rivière (des Outaouais). On serait protégé. Il y aura aussi une meilleure redondance qui nous permettra de faire des réparations en cas de bris et de continuer à desservir la population », note la coordonnatrice de projet aux Services des infrastructures, Audrey Tellier. 
Rappelons que les usines d'eau potable des secteurs Aylmer et Buckingham ont été modernisées en 2011 et 2015, alors que les travaux de modernisation devraient s'entamer en 2021 pour celle du secteur Gatineau.

Quelques chiffres

• Investissement de 68 M$ 
• La capacité de filtration passera de 73 000 m3 à 113 000 m3 par jour
• À Gatineau, la consommation d'eau quotidienne en été varie de 660 à 880 litres par personne
• Un tuyau d'arrosage déverse 1000 litres d'eau à l'heure, l'équivalent de ce qu'une personne boit en trois ans
• Fermer le robinet pendant le brossage des dents permet d'économiser jusqu'à 6000 litres d'eau par an
• L'eau s'évapore à 40% lorsque vous arrosez en hauteur plutôt qu'avec un jet près du sol
* Source : Ville de Gatineau