« Le projet pilote de Wifi s’est avéré peu concluant par rapport à ce qu’on s’attendait », a indiqué jeudi soir la présidente de la STO, Myriam Nadeau.

Fin du Wifi dans les autobus du Rapibus

La Société de transport de l’Outaouais (STO) met fin au programme d’internet sans fil (Wifi) dans les autobus articulés du corridor Rapibus, mais les stations conserveront le service.

« Le projet pilote de Wifi s’est avéré peu concluant par rapport à ce qu’on s’attendait », a indiqué jeudi soir la présidente de la STO, Myriam Nadeau.

Le manque de fiabilité, des difficultés de connexion pour les usagers et les coûts élevés pour le service — environ 80 000 $­­ — alors que les attentes n’étaient pas au rendez-vous sont les principales raisons qui ont poussé la STO à mettre un terme au service.

« Si on avait voulu aller vers un plus grand déploiement, ça aurait coûté plus cher, et ce serait de l’argent que nous n’aurions plus pour mettre ailleurs dans notre offre opérationnelle auprès des usagers. Il s’avérait donc plus pertinent de mettre fin au projet pilote », a expliqué Mme Nadeau.

Rémunérations

La STO a aussi adopté des modifications à la rémunération des élus municipaux qui siègent à son conseil d’administration. La mesure était nécessaire afin de tenir compte des modifications apportées à la structure salariale des élus de la Ville de Gatineau. Le traitement des membres du conseil de la STO sera moins élevé qu’auparavant puisque le salaire de base des élus a augmenté. 

La présidente recevra 7720 $ par année alors que son prédécesseur obtenait environ 25 000 $. Le traitement des autres membres qui sont des élus municipaux s’élèvera à 5010 $ au lieu d’une dizaine de milliers de dollars. Le salaire de base des élus est passé de quelque 38 000 à un peu plus de 50 000 $.

Hausse de l’achalandage

Myriam Nadeau s’est réjouie de constater une nouvelle hausse de l’achalandage à la STO cette année. Le nombre de passages a augmenté de 3,1 % en novembre, soit une des hausses les plus importantes de l’année avec celle du mois d’octobre, qui s’était élevée à 3,4 %, et celle de juin de 3,9 %.

« Il s’agit d’une hausse cumulative de 1,2 % en date de novembre 2017, soit au-delà de la cible fixée de 1 % pour l’année 2017. C’est une nouvelle encourageante. On souhaite que la tendance se poursuive en décembre », a expliqué Mme Nadeau.

Supports à vélos

Enfin, la STO a annoncé qu’elle octroyait un contrat d’acquisition de supports à vélos pour ses véhicules de série 2009 à 2011 à l’entreprise City View Bus Sales & Service Ltd. Il s’agit d’un contrat de 130 432 $ donné à la suite d’un appel d’offres.

Environ 66 % de la flotte de véhicules sera équipé d’un support. Ils commenceront à être installés à compter du printemps prochain. La STO dit qu’elle peut aller de l’avant avec la pose de l’équipement sur ses véhicules puisqu’elle bénéficie de plus d’espace dans son nouveau garage.