La conseillère gatinoise Josée Lacasse s'est entendue hors cour concernant le litige qui l'opposait à une entreprise de rénovation.

Entente hors cour pour Josée Lacasse

Le litige juridique qui a propulsé la conseillère gatinoise Josée Lacasse dans une controverse de plusieurs jours, l'automne dernier, entourant la réalisation d'importants travaux de rénovation à sa résidence d'Aylmer sans qu'elle n'ait obtenu les permis de la Ville pour le faire a récemment connu son dénouement.
Une entente hors cour est intervenue à la fin du mois de novembre entre Mme Lacasse et le demandeur, la firme Plano, concernant le différend sur la facturation des travaux. L'entrepreneur reprochait à Mme Lacasse de ne pas avoir payé la totalité du coût des travaux, alors que cette dernière l'accusait de surfacturation et de mauvaise gestion des travaux. 
Entre novembre 2015 et janvier 2016, Mme Lacasse a fait faire d'importants travaux de rénovation, sans permis, à sa résidence, comprenant le remplacement de porte, de luminaires, l'ajout de deux foyers et la rénovation complète d'une salle de bain. Les travaux devaient être terminés à son retour de vacances, le 9 janvier. 
Les documents remis à la Cour indiquent que l'entrepreneur a quitté le chantier plutôt le 10 janvier et qu'ainsi «les femmes de ménage à la solde de Mme Lacasse n'ont pu exécuter leurs travaux», avant le retour de la propriétaire. 
La conseillère a indiqué avoir été «forcée de vivre dans une maison non fonctionnelle». Elle a d'ailleurs relaté aux médias que c'était «le bordel total» lors de son retour à la maison. La documentation présentée au tribunal atteste que les travaux ont été terminés le 10 janvier, mais que l'installation de la toilette et la finition dans la salle de bain ont été complétées les 21 et 22 janvier. 
Ce litige civil avait particulièrement mis en lumière le manque de diligence de la conseillère Lacasse. Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, avait indiqué qu'elle avait fait preuve de «négligence» dans ce dossier, ce que cette dernière avait admis quelques jours plus tard. 
Josée Lacasse, qui n'a pas été vue depuis un moment à la Maison du citoyen, n'a pas donné suite aux demandes d'entrevue du Droit. Le Bureau des conseillers municipaux a indiqué qu'elle était à l'extérieur de la ville et qu'elle devrait être de retour la semaine prochaine.