Enfin un ombudsman permanent à Gatineau

Les élus gatinois s’apprêtent à boucler la boucle d’un dossier qui a vivement secoué le conseil municipal et provoqué une crise de confiance, en 2017, envers une institution appréciée des citoyens.

Le conseil doit entériner, ce mardi, la nomination de Maryline Caron à titre d’ombudsman de la Ville de Gatineau. Cette dernière occupait le poste de manière intérimaire depuis un peu plus d’un an. Le président du conseil et responsable du dossier de l’ombudsman, Daniel Champagne, précise que près d’une trentaine de postulants ont signifié leur intérêt pour le poste. 

« Le comité chargé du processus de nomination a retenu trois candidatures, dit-il. Il y a eu des entrevues et Mme Caron nous est apparue comme étant la plus compétente pour occuper ce poste. Elle a non seulement démontré qu’elle avait les compétences, mais aussi qu’elle avait la vision pour diriger ce bureau renouvelé. Nous sommes très enthousiastes de recommander sa nomination au conseil municipal. »

À LIRE AUSSI: L'Ombudsman de Gatineau écorché par la Vérificatrice

> Un nouveau modèle d’ombudsman proposé à Gatineau

> L’Ombudsman quitte la Maison du citoyen

La crise de confiance qui a secoué l’ancien Bureau de l’ombudsman de Gatineau (BOG) a mené à une restructuration complète de l’institution qui fêtait son 10e anniversaire en 2017. Le Bureau de l’ombudsman est depuis passé d’un président entouré d’une équipe de commissaires à un modèle d’ombudsman unique, calqué sur celui en place dans plusieurs grandes villes. 

M. Champagne précise que le budget du BOG demeurera le même et qu’il sera indexé chaque année. Le bureau dirigé par Mme Caron bénéficiera ainsi d’un budget de 282 000 $. Une tranche de 115 000 $ servira à payer le salaire de Mme Caron, ce qui équivaut, précise M. Champagne, au salaire qui était dévolu à l’ancienne secrétaire générale du bureau. Mme Caron sera embauchée pour une période de trois ans. Le conseil aura l’option de prolonger son mandat d’un an à la fin du contrat. 

Les élus doivent approuver la nomination permanente de Mme Caron lors de la séance du conseil de ce mardi.