Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a accueilli son homologue d'Edmonton, Don Iveson, à Gatineau jeudi.

Échanges entre Gatineau et Edmonton

Edmonton et Gatineau ont tellement en commun que les maires des deux villes songent à réactiver le partenariat qui unissait auparavant la capitale albertaine à Hull, qui avaient été déclarées « villes soeurs » il y a 50 ans.
De passage à la Maison du citoyen en marge du caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FMC), le maire d'Edmonton, Don Iveson, affirme que chacun peut apprendre de ce qui se fait ailleurs.
« On sait que les deux villes veulent diversifier leur économie, a indiqué le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. [...] On partage aussi des enjeux comme toutes les villes, comme le transport en commun et le logement. »
En donnant un nouveau souffle au lien qui unissait auparavant l'ex-ville de Hull et Edmonton, les échanges pourraient porter sur une foule de sujets tels que la culture, l'économie ou les échanges linguistiques, a donné en exemple le maire de Gatineau.
M. Pedneaud-Jobin lorgne aussi toujours ce que fait le groupe Enerkem à Edmonton pour fabriquer des biocarburants à partir de déchets. Il avait notamment visité les installations de la firme québécoise en Alberta l'an dernier.
M. Iveson reconnaît que le processus d'implantation de cette technologie a été long et difficile à Edmonton, mais note qu'il y a aujourd'hui des gens « de partout dans le monde » qui visitent sa ville dans le but d'en apprendre davantage sur les méthodes d'Enerkem.
Ottawa et Gatineau discutent toujours de la possibilité d'unir leurs volumes de matières résiduelles pour prendre cette avenue, mais rien n'est encore certain quant à l'avenir de la gestion des déchets à Gatineau, a précisé le maire. Une pré-étude est en cours pour déterminer les coûts de diverses options, et les élus pourraient ensuite être appelés à éliminer certaines possibilités pour faire une analyse plus poussée des choix restants.
Dans le cadre de la rencontre du caucus des grandes villes de la FCM vendredi, il sera par ailleurs question des attentes du monde municipal en vue du prochain budget fédéral. Maxime Pedneaud-Jobin souhaite notamment que la deuxième phase du programme de financement des infrastructures fasse rapidement l'objet d'une entente entre Québec et Ottawa. Des échanges avec des élus fédéraux sont également à l'horaire.