Le conseiller municipal Mike Duggan.

Duggan attaque la conseillère Maude Marquis-Bissonnette sur Twitter

Le conseiller municipal Mike Duggan s’est tourné vers Twitter, une plateforme qu’il affectionne particulièrement pour partager ses opinons, jeudi matin, afin d’écorcher publiquement la conseillère Maude Marquis-Bissonnette dans le dossier du mégacentre Destination Vanier dont l’agrandissement a été adopté, mardi, par le conseil municipal.

«La conseillère d’Action Gatineau a été trop occupée par d’autres projets pour gérer les dossiers du Plateau, a-t-il écrit. Vouloir dépeindre cela comme un enjeu environnemental est un opportunisme sans scrupule. Travaillons avec les développeurs (sic) plutôt que des jeux politiques à la dernière minute.»

Mme Marquis-Bissonnette a refusé de commenter les attaques à son endroit fait par M. Duggan. La présidente de l’Association des résidents du Plateau, Bettyna Bélizaire, ne s’est toutefois pas fait prier pour remettre le conseiller Duggan à sa place. «M. Duggan n’est pas conseiller du Plateau et il n’est pas au courant des aspirations des résidents du secteur, a lancé Mme Bélizaire. Je l’invite à s’occuper de son quartier. Je suis un peu offensée par ses propos envers notre conseillère parce que ce qu’il affirme est faux. Mme Marquis-Bissonnette est très présente dans le quartier, elle fait ses suivis et informe toujours les résidents. Je crois que ce qui heurte M. Duggan, c’est que Mme Marquis-Bissonnette a des valeurs et une vision pour le développement du Plateau et qu’elle y croit.»

Quant à la critique concernant «l’opportunisme sans scrupule» que sert M. Duggan à la conseillère, la présidente de l’association des résidents renvoie la balle au conseiller. «Opportunisme pour qui? demande-t-elle. Mme Marquis-Bissonnette a voulu saisir une opportunité pour les gens de son quartier, pour les résidents qu’elle représente. Elle a une vision du développement du Plateau et nous la partageons.» 

Mme Bélizaire est aussi d’avis que l’agrandissement du mégacentre Destination Vanier est un enjeu environnemental. «On est en train de revoir la façon de développer un premier mégacentre, et de l’autre côté le conseil approuve le même vieux type de développement un peu plus loin, dit-elle. On aurait souhaité un projet plus près des aspirations et des besoins des citoyens du quartier. On souhaite du développement économique dans le Plateau, c’est un quartier en pleine expansion. Mais nous voulons aussi que cela se fasse en considérant les enjeux environnementaux. On aurait voulu que le conseil se projette un peu plus dans la modernité et pense à quoi ça va ressembler dans 30 ans.»

Le conseiller Duggan n’a pas donné suite aux appels du Droit