Le conseiller municipal Mike Duggan

Duggan admet consommer du cannabis

Si Mike Duggan remporte l’investiture conservatrice dans Hull-Aylmer, il sera certainement un candidat au profil inhabituel pour le Parti conservateur du Canada (PCC). Le conseiller municipal a confié au Droit, mardi, griller un joint une fois de temps en temps. Il dit particulièrement apprécier l’effet relaxant du cannabis.

« Je ne fume pas de manière quotidienne, assure-t-il, mais depuis que c’est légal, j’en ai acheté une petite quantité à la Société québécoise du cannabis (SQDC). Il y a plusieurs genres de cannabis. Le sativa, l’indica, il y en a pour tous les goûts. C’est un peu comme le scotch. Les gens consomment ça pour relaxer ou pour être plus allumés et créatifs. Dans mon domaine, il y a beaucoup de stress. Il m’arrive parfois, en soirée, de consommer du cannabis. Ça me permet de relaxer. Mes angoisses disparaissent. »

Mike Duggan a été un des deux seuls conseillers municipaux à voter contre la consommation de cannabis dans l’espace public à Gatineau. Bien qu’il soit un consommateur, il affirme qu’il aurait préféré que le gouvernement libéral de Justin Trudeau décriminalise la substance plutôt que de carrément la légaliser. « À mon avis, un adulte devrait pouvoir consommer du cannabis de source légale chez lui, ou dans des endroits licenciés, mais pas sur la place publique, dit-il. En légalisant, le gouvernement est allé trop loin, trop rapidement. Québec a ensuite laissé les villes décider [de la réglementation]. La plupart des villes ont été sages, mais Gatineau est allée trop loin en permettant la consommation dans les lieux publics.

Depuis la légalisation du cannabis, le PCC a adouci sa position. Le parti a jonglé pendant un certain temps avec la possibilité de recriminaliser la substance s’il revenait au pouvoir à l’automne prochain. La position du chef, Andrew Scheer, a depuis changé. Annuler la légalisation ne semble plus faire partie des plans du parti qui s’engage toutefois, en collaboration avec les provinces, à faire des modifications au cadre légal mis en place par les libéraux.

Mike Duggan ne croit pas que sa consommation occasionnelle de cannabis pose problème aux yeux du parti. «C’est un choix personnel, dit-il. La substance est légale. Je consomme dans un endroit privé et je n’en fais pas la promotion. Je suis honnête, je l’admets. Je crois que les citoyens ont le droit de connaître leurs élus.»